Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

"Pelotées", "droguées" : 16 femmes accusent David Copperfield d'agressions sexuelles

Publié le Jeudi 16 Mai 2024
Clément Arbrun
Par Clément Arbrun Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
#MeToo : 16 femmes accusent David Copperfield "d'inconduites sexuelles"
Info du 15/05/2024 - David Copperfield accusé de violences sexuelles par seize femmes - David Copperfield - Premiere du film "The Incredible Burt Wonderstone" au theatre Chinese a Hollywood, le 11 mars 2013.
11 photos
Elles sont 16 à accuser le grand nom de la magie David Copperfield "d'attitudes déplacées" et "d'inconduites sexuelles". Parmi ces victimes présumées, certaines auraient eu moins de 18 ans au moment des faits.
À lire aussi

C'est le magicien le plus célèbre au monde, il se retrouve aujourd'hui au coeur d'une conséquence enquête du Guardian. David Copperfield, synonyme de prestidigitation pour tous, se voit accusé par pas moins de 16 femmes "d'attitudes déplacées" et "d'inconduites sexuelles". Pour plus de la moitié de ces allégations, les victimes présumées affirment avoir moins de 18 ans au moment des faits, lesquels auraient pris place de la fin des années 1980 à 2014.

Ce qui est notamment reproché à David Copperfield, c'est d'avoir drogué trois femmes avant d'avoir des relations sexuelles avec elles. Parmi ces voix, celle de Brittney Lewis, ex mannequin qui affirme que David Copperfield l'a droguée et agressée sexuellement en 1988, alors qu'elle avait 17 ans. Le Guardian se base sur des entretiens réalisés auprès de plus de 100 personnes afin de déployer cette enquête.

Et les témoignages ne s'arrêtent pas là.

"La drogue ne fait pas partie de son monde !"

Une autre femme interrogée par le Guardian raconte qu'elle et une amie auraient été droguées par le célèbre illusionniste et de fait, "n'étaient pas en mesure de consentir à des relations sexuelles". Cela se serait passé en 1993. Mais qu'en est-il dès lors de ces "inconduites sexuelles" ? C'est simple.

Parmi les témoignages recueillis au sein du Guardian, on compte au moins quatre femmes qui affirment que David Copperfield "les avait pelotées ou forcées à le toucher de manière sexuelle lors de performances live sur scène". Trois d'entre elles étaient encore adolescents au moment des faits présumés. Parmi ces paroles, celle de Fallon Thornton, 38 ans, qui a déclaré au journal britannique que David Copperfield lui aurait "caressé la poitrine après l'avoir appelée sur scène lors d'une représentation en janvier 2014".

Et le principal concerné ?

Le Guardian l'énonce : interrogé sur ces allégations, David Copperfield "a nié tout acte répréhensible de quelque nature que ce soit". "Il n'aurait jamais agi de manière inappropriée avec qui que ce soit, encore moins avec quelqu'un de mineur, et la drogue ne fait pas partie de son monde", défendent ses avocats.