Ilona Smet parle de son papa David Hallyday

Ilona Smet parle de son papa David Hallyday
Ilona Smet parle de son papa David Hallyday
Dans cette photo : David Hallyday
À 19 ans, Ilona Smet est-elle enfin prête briller ? Jusqu'ici très discrète, exilée aux États-Unis, la fille de David Hallyday et d'Estelle Lefébure a accordé une interview exclusive à « CinéTéléRevue », dans laquelle elle revient notamment sur la relation privilégiée qu'elle entretient avec ses parents.
A lire aussi


Âgée de 19 ans, Ilona Smet a jusqu'ici été épargnée par l'effervescence médiatique qui a longtemps entouré ses parents, David Hallyday et Estelle Lefébure. Exilée à Los Angeles, où elle poursuit ses études, la petite fille de Johnny Hallyday a pourtant tout pour réussir, la beauté de sa mère et le talent de son père. Mais aux paillettes, Ilona a préféré la discrétion, et la vie en Californie, où elle vit chez ses grands-parents, Sylvie Vartan et son mari Tony Scotti et où elle souhaite suivre sa propre voie.

Pas dans la musique, comme son père, mais dans l'art, sa véritable passion. Interviewée par la revue belge CinéTéléRevue, Ilona Smet explique : « J'adore chanter sous la douche, j'adore la musique, mais la voix je ne l'ai pas ! […] À l'école, j'étais nulle en tout sauf en art. Après le collège en France, je suis allée à la Saint Martin's School of Arts de Londres, où j'ai étudié la sculpture pendant un an. Je l'ai quittée pour venir ici et prendre des cours quasi-privés avec un peintre. On est quatre et il nous enseigne sa technique. C'est de la peinture à l'huile, mais on vient avec tout ce qu'on veut. Mon truc à moi, c'est les portraits, les visages. »

Elle évoque aussi sa relation avec son père David Hallyday, qu'elle voit lorsqu'elle rentre en France pour les vacances : « C'est quelqu'un qui a les pieds sur terre, une qualité assez rare dans le milieu artistique. Je l'admire aussi pour ça. » Elle parle aussi de sa mère, Estelle Lefébure, dont elle est très proche, et qui lui a donné de précieux conseils lorsqu'Ilona a débuté sa carrière de mannequin et posé en Une du Elle : « Elle m'a donné de bons conseils, m'a dit ce qu'il fallait faire et ne pas faire... Elle m'oriente, me met en garde contre certaines choses, certaines personnes... Mais naturellement, je sais ce qui est bien et ce qui ne l'est pas... Mes premières photos, je les ai faites pour le magazine Elle. J'ai adoré ça, et je suis ensuite entrée dans une agence, basée à Paris et à Londres. C'est un métier très fun, il y a des façons beaucoup plus ennuyeuses de gagner sa vie ! »