Christophe Hondelatte et les Miss France : "C’est tout ce qu’on ne veut plus voir"

Christophe Hondelatte et les Miss France : "C’est tout ce qu’on ne veut plus voir"
Christophe Hondelatte et les Miss France : "C’est tout ce qu’on ne veut plus voir"
Dans cette photo : Christophe Hondelatte
Une chose est sûre, Christophe Hondelatte a un avis bien tranché sur le concours Miss France. Invité dans le studio de Sud Radio, l’ancien présentateur de Faites entrer l’accusé s’est indigné : « Il y en a marre de ces émissions-là ! »
A lire aussi
Affaire Merah : le Parquet de Paris veut voir les vidéos
proces
Affaire Merah : le Parquet de Paris veut voir les vidéos


Il y a quelques jours seulement, les Français couronnaient Camille Cerf, 20 ans et nouvelle Miss France. Et si même Geneviève de Fontenay a mis de l’eau dans son vin, affirmant qu’elle trouvait la gagnante « jolie », une autre personne n’est pas du tout d’accord avec cette victoire et le concours en général. Invité dans l’émission Brunch Media sur Sud Radio, Christophe Hondelatte a fustigé la célèbre soirée Miss France. Au micro de Louis Morin, celui qui a rejoint BFM TV, déclare :

« Il y en a marre de ces émissions-là ! C’est tout ce que l’on ne veut plus voir du traitement des femmes à la télévision ! » Celui qui a officiellement arrêté la chanson en juillet dernier va même plus loin en prédisant l’annulation prochaine du programme : « Je vous mets mon billet que dans un, deux, peut-être trois ans mais pas plus, on arrêtera l’élection Miss France à la télé ». Apparemment, le journaliste n’est pas au courant des audiences. Cette année, ils étaient ainsi 8,5 millions de téléspectateurs à être scotchés devant TF1.

Une émission « sexiste »

C’est bien connu, Christophe Hondelatte n’a pas la langue dans sa poche. Il poursuit donc : « Ce n’est pas possible de présenter les femmes sur des étagères comme du bétail, comme des objets à contempler. C’est la caricature de l’émission sexiste ». Quant à ce qu’il pense des candidates : « Elles sont pleines de bons sentiments, elles sont contre la guerre, contre le cancer. Elles sont surtout élues sur leur plastique. En 2014, c’est indigne ».