Nikola Karabatic : qui est le demi-centre de l'équipe de France de Handball ?

Nikola Karabatic : qui est le demi-centre de l'équipe de France de Handball ?
Nikola Karabatic : qui est le demi-centre de l'équipe de France de Handball ?
Dans cette photo : Nikola Karabatic
Nikola Karabatic brille actuellement avec l'équipe de France de handball, à l'occasion du mondial au Qatar. Les bleus, tenants du titre, ont disposé, dimanche 18 janvier de l'Egypte avec un Karabatic auteur de 6 buts. De bonne augure avant la rencontre contre l'Islande, mardi 20 janvier. Coup de projecteur sur le demi-centre des « indestructibles »
A lire aussi


Il est le taulier des « indestructibles ». A 30 ans, Nikola Karatic est le symbole de cette équipe de France de handball qui règne sur son sport depuis près de dix ans. Vainqueur avec les bleus de trois championnats d'Europe, deux médailles d'or aux Jeux Olympiques et trois mondiaux, le gaillard d'1m95 pourrait récidiver à l'occasion des championnats du monde de Handball qui se déroulent jusqu'au 1er février au Qatar.

Le demi-centre a d'ailleurs été décisif lors de la victoire de la France, dimanche 18 janvier, contre l'Egypte (28-24) dans le cadre de la phase de poules de ces mondiaux. Le joueur d'origine serbe termine avec six réalisations, meilleur buteur de la rencontre. Infatigable gratteur de ballon et technicien hors pair, Nikola Karabatic a touché le graal individuel en 2007, étant élu élu meilleur handballeur par la Fédération internationale de handball (IHF), le Ballon d'or du handball, en quelque sorte.

L'affaire des paris comme point noir...

Seule ombre au tableau pour le natif de Nis, sa mise en cause dans une affaire de paris suspects lors d'une rencontre perdue, le 12 mai 2012, par son club de l'époque, le Montpellier Handball, contre Cesson. Les enquêteurs soupçonnent des joueurs et des encadrants du club héraultais d'avoir parié sur le fait d'être mené à la mi-temps et d'avoir laissé filer volontairement la première partie de rencontre pour léser la Française des Jeux. Le joueur, suspendu six matchs pour les faits avait finalement quitté le championnat de France de handball pour rejoindre l'Espagne et le prestigieux club du FC Barcelone.