Sexion d'Assaut : les titres homophobes sont retirés du marché

Sexion d'Assaut : les titres homophobes sont retirés du marché
Sexion d'Assaut : les titres homophobes sont retirés du marché
Certains titres du groupe de rap Sexion d'Assaut, considérés comme homophobes, sexistes, racistes ou autres, ont été interdit à la vente et retirés du marché. Le groupe ne pourra plus les interpréter.
A lire aussi
"Marchez comme une femme" : le petit guide à l'usage des hommes dans la rue
News essentielles
"Marchez comme une femme" : le petit guide à l'usage des...

En 2010, Le groupe de rap Sexion d’Assaut qui se dit « homophobe à 100% » avait fait un gros scandale.

Suite à leur album "Désolé" où ils ironisent sur la condition d’homosexuel, les membres de Sexion d'Assaut avaient donné une interview où ils comparaient l’homosexualité à une « déviance pas tolérable », suite à quoi ils ont perdu des partenariats, des concerts, des fans et une nomination aux MTV Europe Music Awards.

Le magazine web « Tetu.com » annonce que les titres choquants ont été retirés du marché. La fédération LGBT a annoncé aux membres du groupe le 12 octobre que les titres incriminés ne seraient plus ni vendus ni chantés.

Le groupe Sexion d’Assaut déclare qu'ils ont l'intention de : « continuer leur parcours artistique dans le respect des autres et de leurs différences, en excluant toute expression publique (propos, chansons...) comportant des mentions à caractère raciste, sexiste ou homophobe ».

Du coup, la polémique est close. Plus le droit de les attaquer pour leurs propos homophobes et leur comportement provocateur. « Cessez Le Feu » a déjà été retiré d’iTunes et les chansons vont être réécrites.

Un des membres avoue qu’il « ne connaissait pas le sens du mot homophobe ». Mais dans ce cas, "Lefa", on cherche dans le dictionnaire, ça peut porter préjudice autrement !

VOIR AUSSI

David Guetta : Meilleur DJ au monde

Rihanna : Le clip choc de « We found love » - Vidéo

Affaire Murray : le médecin de Jackson s'est conduit en « employé »

Michel Sardou : "Nicolas Sarkozy est rancunier"

Dans l'actu