Biarritz : le déversement des eaux usées indigne Facebook

Biarritz : le déversement des eaux usées indigne Facebook
Biarritz : le déversement des eaux usées indigne Facebook
Une photo du déversement des eaux usées dans l’océan à Biarritz a déjà été partagée plus de 1 400 fois en moins de 24 heures, déclenchant des centaines de réactions indignées des Internautes. Grâce à la puissance virale des réseaux sociaux, certains Biarrots espère mettre fin à cette pratique, pourtant courante.
A lire aussi


Postée il y a moins de 48 heures sur Facebook, une photo a déjà été partagée plus de 1 600 fois, suscitant une vague de commentaires indignés. Elle montre le déversement des eaux usées directement dans l’océan, à Biarritz. Pris par un internaute anonyme et publié sur la page Facebook « Alerte Biarritz Plages » - qui milite pour la protection des « belles plages de Biarritz » -, le cliché est celui d’une pratique courante de la Lyonnaise des Eaux et que les habitants de la région connaissent bien.

En effet, le système d’assainissement de la ville est fait de telle manière que les eaux usées et les eaux de pluie sont récupérées dans le même réseau d’assainissement et stockées dans le même réservoir, avant d’être traitées dans la même station d’épuration. Mais en période de forte pluie, les bassins sont vite saturés. Le surplus est donc déversé dans la mer afin d’éviter tout débordement qui risquerait d’inonder les habitations des Biarrots.

« C’est franchement dégueulasse », « J’ai honte pour ma ville », « Scandaleux », déplorent pourtant les internautes. « Quelle honte, dans notre monde moderne, d'en être encore à déverser la merde là où les gens se baignent ! Et après on nous parle de santé publique ! », s’agace un autre. Contacté par France Info, Christophe Landrin, le directeur général adjoint chargé des services techniques à la ville de Biarritz, tente, lui, de calmer le jeu. « C’est une année exceptionnelle. Au moins de juin, il était tombé l’équivalent d’une année normal de pluie », a-t-il fait-il savoir. Un argument qui ne convainc pas les Biarrots. Beaucoup d’entre eux exigent purement et simplement une refonte du réseau d’assainissement de leur ville, et comptent bien utiliser la puissance virale des réseaux sociaux pour arriver à leurs fins.

VOIR AUSSI

Pesticides : 93% des cours d'eau français pollués
Consommation de poisson : quels enjeux environnementaux et sanitaires ?
Nos plages sont-elles polluées ?

Dans l'actu