Greenpeace: opération anti-nucléaire au siège d'EDF

Greenpeace: opération anti-nucléaire au siège d'EDF
Greenpeace: opération anti-nucléaire au siège d'EDF
Ce matin, des militants de Greenpeace ont fait parler d’eux au siège d’EDF pendant que se tenait la première conférence de presse du groupe énergétique depuis l’accident de Fukushima.
A lire aussi
Opération robe : Cécile Duflot ressort sa robe pour dénoncer le sexisme
News essentielles
Opération robe : Cécile Duflot ressort sa robe pour...

Des militants de Greenpeace ont escaladé la façade du siège d’EDF à Paris afin d’y apposer une banderole sur laquelle était noté «Le nucléaire sûr n'existe pas».  EDF tenait en parallèle une conférence de presse, la première depuis l’accident nucléaire de Fukushima.

De nombreux journalistes avaient été conviés à cette conférence de presse afin de tirer des conclusions suite aux conséquences désastreuses pour le Japon.

Les militants Greenpeace ont fait part de la nécessité de sortir du nucléaire sachant que son utilisation entraine « un risque de sûreté ». Greenpeace a également attiré l’attention des médias sur la construction d’un réacteur EPR en projet dans la Manche et un second à Penly en Seine Maritime.

Enfin, les militants écologistes ont dénoncé les projets d’EPR développés par Areva dans la région de Jaïtapur en Inde, connue pour ses risques sismiques élevés.  

VOIR AUSSI

Fillon à l'ASN "Les centrales nucléaires françaises sont-elles aux normes?"

Sortir du nucléaire: Comment faire baisser sa consommation énergétique

Nucléaire: Fukushima rejoint Tchernobyl et passe au niveau 7

Les Français manquent d'informations sur le nucléaire

Sortir du nucléaire !

Manifestation anti nucléaire à Fessenheim