Bourde de Romney : « Je ne m'en fais pas pour les plus pauvres » - Vidéo

Bourde de Romney : « Je ne m'en fais pas pour les plus pauvres » - Vidéo
Bourde de Romney : « Je ne m'en fais pas pour les plus pauvres » - Vidéo
Le favori de la primaire républicaine américaine, millionnaire, a fait une nouvelle gaffe mercredi, le faisant apparaître comme totalement détaché des réalités économiques du pays et du quotidien des Américains.
A lire aussi


Nouvelle bourde pour Mitt Romney, candidat à la primaire républicaine. Le favori des sondages, qui a remporté en début de semaine la primaire de Floride, a encore une fois laissé passer une petite phrase qui a ému l’Amérique et a donné du grain à moudre à ses détracteurs.

Interviewé sur CNN mercredi au lendemain de sa victoire en Floride, l’ancien gouverneur du Massachussets a ainsi déclaré très maladroitement « je ne m’en fais pas pour les plus pauvres ». Une déclaration certes moins brutale resituée dans son contexte : « je ne m’en fais pas pour les plus pauvres, dans notre pays, il existe des filets de sécurité. S'ils ont besoin d'être réparés, je m'en chargerai (…) Je m'intéresse au cœur des États-Unis, les 90-95% des Américains qui luttent actuellement ». Son objectif était donc d’assurer sa préoccupation pour les classes moyennes, mais via cette bourde, l’effet escompté a été totalement escamoté.
Ses adversaires se sont immédiatement emparés de cette citation hors contexte pour alimenter le portrait qu’ils dressent de Mitt Romney : celle d’un homme millionnaire, détaché des réalités du pays et déconnecté des difficultés rencontrées par les Américains. Newt Gingrich, son principal rival, a ainsi sauté sur l’occasion pour se présenter comme le «candidat pour être le président de tous les Américains».
De même, la presse pro-démocrate a rapidement rebondit sur cette déclaration, émettant de vives critiques envers le candidat républicain et son programme, loin d’être favorable aux plus pauvres justement.

Les bourdes d’un candidat multimillionnaire

Cette déclaration maladroite n’est pas la première bourde du candidat, dont la fortune est estimée à 250 millions de dollars. Il avait en effet déjà choqué lors d’un débat en proposant spontanément de parier 10 000 dollars avec Rick Perry, l’un de ses rivaux.

De même, ses détracteurs ne l’ont pas épargné lorsque Mitt Romney avait amplement sous-estimé ses revenus alors qu’on lui demandait d’apporter plus de détails à ce sujet. Il avait ainsi déclaré recevoir de « temps en temps » des honoraires de conférencier, « mais pas beaucoup ». Il s’est avéré que les sommes ainsi touchées s’élèvent tout de même à 374 327 dollars en 2011.

Autant de gaffes qui dénotent de la difficulté du candidat richissime à se faire passer pour un « monsieur tout le monde ». Alors que sa priorité est de toucher la classe moyenne, ce type de déclarations maladroites souligne avant tout son décalage avec les préoccupations des électeurs qu’il souhaite convaincre. Et donnent autant d’occasions à ses adversaires de le mettre au pied du mur.

(Source : lefigaro.fr)

Voir la bourde de Mitt Romney :


VOIR AUSSI

USA 2012 : victoire écrasante de Romney en Floride
Barack Obama : discours « de campagne » sur l'état de l'Union
USA 2012 : Mitt Romney devrait l’emporter en Floride

USA 2012 : victoire éclatante de Mitt Romney dans le New Hampshire
USA 2012 : Début de la campagne dans l’Iowa

Plus d'actu sur : Présidentielle américaine

Obama réélu : "Va-t-il savoir mettre la pression sur les républicains ?"
Etats-Unis : Tammy Baldwin, première sénatrice lesbienne au Congrès
Couples homosexuels : Obama répond à la lettre d'une fillette qui a deux pères