Présidentielle au Sénégal : Youssou N'Dour supporte Macky Sall

C'est officiel ! Macky Sall affrontera le président sortant Abdoulaye Wade dans le cadre du second tour de l'élection présidentielle au Sénégal. Le chanteur Youssou N'Dour a annoncé qu'il apportait son soutien à l'ancien Premier ministre.
A lire aussi


En tête du premier tour avec 34,85 % des suffrages, Abdoulaye Wade accède au second tour de l’élection présidentielle au Sénégal. Il sera opposé, comme les premiers dépouillements le laissaient envisager, à Macky Sall qui a, lui, recueilli 26,57 % des voix.
Ainsi, alors qu’à 85 ans Abdoulaye Wade brigue un troisième mandat à la tête du pays, mercredi, son ancien Premier ministre, désormais passé dans le camp de l’opposition, a appelé le peuple sénégalais à « parachever le processus pour une nouvelle alternance démocratique », mettant en garde contre une éventuelle « confiscation de la volonté populaire ». Lors de sa première conférence de presse d’entre-deux-tours, Macky Sall a estimé que le 26 février, « près de deux Sénégalais sur trois ont choisi d'ouvrir une nouvelle page de notre histoire. Le peuple sénégalais a fait preuve d'une lucidité exceptionnelle ».

Dans cette course à la présidentielle, l’opposant au régime a reçu, hier, un soutien de taille : celui du chanteur Youssou N’Dour, dont la candidature avait été rejetée par le Conseil constitutionnel. Le chanteur, qui aurait pour seul mot d’ordre « Wade, dégage ! » avait d’ailleurs été blessé a la jambe lors d'une manifestation contre le président sortant, il y a une semaine. « Les Sénégalais ont voté à 70% contre le pouvoir en place. Le changement est déjà là, ce n'est plus qu'une affaire de modalité », a-t-il assuré.

Toutefois, et contrairement à ce qui semblait se dessiner dimanche à l'issue du scrutin, la participation au premier tour ne s'est élevée qu'à 51,58 %, loin des 70 % de la présidentielle de 2007, alors que la campagne a été particulièrement violente. Le second tour devrait avoir lieu le 18 mars prochain après la confirmation des résultats par la plus haute instance juridique du pays.

Crédit photo : AFP/Archives / Abdoulaye Wade

VOIR AUSSI

Sénégal : 5 femmes enceintes meurent chaque jour
Législatives au Maroc : Mohammed VI craint la montée du parti islamiste
Côte d’Ivoire : « Les femmes sont les victimes oubliées du conflit »
Haïti : l'ex-dictateur Jean-Bertrand Aristide rentre au pays

Dans l'actu