Birmanie : Aung San Suu Kyi en route pour l'Europe

Birmanie : Aung San Suu Kyi en route pour l'Europe
Birmanie : Aung San Suu Kyi en route pour l'Europe
Dans cette photo : Luc Besson
Alors que des violences entre communautés embrasent l'ouest de la Birmanie, la députée d'opposition Aung San Suu Kyi commence ce mercredi un voyage à travers l'Europe. Elle prononcera ce samedi à Oslo son discours de prix Nobel de la Paix, 21 ans après avoir reçu la distinction.
A lire aussi


Un programme chargé attend la députée d’opposition birmane Aung San Suu Kyi, bientôt 67 ans, en visite en Europe à partir de ce mercredi. Sa première escale sera Genève, où elle atterrira ce mercredi soir, avant de donner une conférence aux Nations Unies sur la question du travail forcé. Elle se rendra ensuite en Grande-Bretagne, puis à Dublin, pour terminer son voyage à Paris le 30 juin. Sa visite commence alors que les violences entre communautés bouddhistes et musulmanes ont déjà fait une vingtaine de morts dans l’État Rakhine (à l’ouest de la Birmanie) et que l’armée tente de rétablir le calme.

Libérée de son assignation à résidence en 2010, l’opposante profitera de sa tournée européenne pour prononcer ce samedi à Oslo son discours de lauréate du prix Nobel de la Paix, distinction qu’elle avait obtenue en 1991 à la suite de l’annulation des élections que son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), avaient remportées en 1990.

Depuis l’avènement, en 2011, d’un régime civil en Birmanie, Aung San Suu Kyi participe de nouveau au jeu politique. Autorisée à se présenter aux élections législatives de 2012, elle obtient un siège de députée. Elle soutient l’ouverture engagée par le nouveau régime, qui se traduit notamment par la libération de prisonniers, tout en appelant à la « prudence » vis-à-vis de ces réformes lors d’un discours tenu en Thaïlande la semaine dernière à l’occasion de son premier voyage à l’étranger.

Pour ces deux semaines en Europe, Aung San Suu Kyi devra relever le défi de conserver son discours de prudence tout en encourageant le président birman Thein Sein dans les réformes qu’il a entreprises.

Partisane de la rénovation au sein de son propre parti, la députée sera accompagnée pendant son voyage par quatre membres de la LND qui ne font pas partie des fondateurs historiques de la formation.

Viviane Clermont

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Birmanie : premier voyage d'Aung San Suu Kyi depuis sa libération
Aung San Suu Kyi : l'opposante prêtera finalement serment au Parlement
Aung San Suu Kyi : rencontre privée avec le président Thein Sein
« The Lady »: Luc Besson raconte Aung San Suu Kyi