Chine : la photo choc d'une femme forcée à avorter à côté de son fœtus mort

Chine : la photo choc d'une femme forcée à avorter à côté de son fœtus mort
Chine : la photo choc d'une femme forcée à avorter à côté de son fœtus mort
Une photo publiée sur Internet où l'on peut voir une Chinoise à côté de son fœtus mort a relancé le débat sur la politique de l'enfant unique, appliquée en Chine comme mesure de contrôle de la population. En vigueur depuis 1970, cette dernière aurait évité autour de 400 millions de naissances d'après les estimations démographiques
A lire aussi


La publication sur Internet d’une photo où l’on peut voir une Chinoise, forcée à avorter, avec son fœtus de sept mois sanguinolent à ses côtés, a suscité une vive polémique dans le pays. Les défenseurs des droits de l’Homme de la province du Shaanxi n’ont pas tardé à réagir, dénonçant le fait que Feng Jianmei ait été obligée d’avorter car elle n’était pas en possession des 40 000 yuans (près de 5 000 euros) d’amende dus pour infraction à la législation chinoise de l’enfant unique.

Même si les autorités du district où l’avortement a eu lieu ont assuré que la femme était d’accord avec l’intervention, un de ses proches a démenti ces déclarations, affirmant qu’elle et son époux s’y étaient opposés, souhaitant garder l’enfant. L'explicité de la photographie a fait douter les internautes, entraînant plus tard une avalanche de réactions dénonçant la gravité de l’affaire. En effet, la Chine est le pays le plus peuplé de la planète avec 1,34 milliard d’habitants, une réalité qui a poussé les autorités chinoises à mettre en place une politique de limitation des naissances en 1970. Les démographes estiment que cette dernière a évité la venue au monde de quelque 400 millions de personnes.

Alexandra Gil

(Avec AFP)
Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI

A New York, 41% des grossesses se terminent par un avortement
Droit à l'avortement : l'Espagne fait marche arrière
IVG : une femme sur deux est mal informée