Manifestation à Moscou pour la libération des prisonniers politiques

Plus de 1500 opposants à Vladimir Poutine étaient réunis jeudi à Moscou pour dénoncer les arrestations de militants et demander la libération des prisonniers politiques. Un des avocats des féministes de Pussy Riot détenues depuis mars a pris la parole.
A lire aussi


Jeudi, place Pouchkine à Moscou, plus de 1500 opposants ont protesté contre les arrestations de militants lors de manifestations contre Vladimir Poutine et ont réclamé la libération des prisonniers politiques. Plusieurs proches de personnes emprisonnées ont pris la parole, dont Mark Feïguin, l’un des avocats des féministes du groupe Pussy Riot, détenues depuis mars dernier pour avoir fait une « prière punk » anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou.

Le 6 mai dernier, veille de l’investiture de Vladimir Poutine, des centaines de personnes avaient été interpellées lors d’une manifestation de contestation. Quatorze d’entre elles avaient été inculpées pour « troubles à l’ordre public » et « recours à la force contre personnes dépositaires de l’autorité publique ».  Douze sont encore en détention provisoire.
Le défenseur des droits de l'Homme Iouri Djibladze a estimé que le Russie ressemble de plus en plus au Bélarus, dont le président Loukachenko s’illustre par la répression de l’opposition. Pour le leader du front de gauche Sergueï Oudaltsov, « aucun compromis n’est possible après ces arrestations ».
Une personne a été interpellée à l’issue de ce rassemblement.

Viviane Clermont

Source : AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Pussy Riot : le chanteur britannique Sting exprime son soutien au groupe
Ukraine : une militante Femen se jette seins nus sur le patriarche de l'Eglise orthodoxe
Russie : l'opposition doit défiler à Moscou
Russie : le meurtrier présumé d'Anna Politkovskaïa arrêté