Paralympiques de Londres 2012 : les femmes brillent, Assia El Hannouni en tête

Paralympiques de Londres 2012 : les femmes brillent, Assia El Hannouni en tête
Paralympiques de Londres 2012 : les femmes brillent, Assia El Hannouni en tête
Dans cette photo : Usain Bolt
Les sportives françaises sauvent une équipe tricolore bien en deçà des prévisions annoncées au début des Jeux paralympiques : seuls huit titres pour un total de 45 médailles. Elles remportent six de ces huit médailles d'or, avec un doublé historique d'Assia El Hannouni sur 200 et 400m, qui conserve ses deux titres acquis à Athènes et à Pékin.
A lire aussi


Exceptée Thu Kamkasomphou, archi-favorite dans sa catégorie en tennis de table qui échoue en finale, les Françaises ont toutes tenu leur rang à Londres, décrochant six des huit titres olympiques remportés. Elles sauvent une équipe tricolore en demi-teinte, qui est bien loin d’atteindre le contingent de médailles qu’elle avait prévu.

Mandy François-Elie, Marie-Amélie Le Fur et Elodie Lorandi représentent l’avenir de l’Equipe de France. La première, 23 ans, est devenue championne paralympique du 100m dans sa catégorie, seulement trois ans après avoir été victime d’un accident vasculaire cérébral. Marie-Amélie Le Fur a quant à elle décroché l’or olympique sur 100m dans la catégorie des amputées des membres inférieurs. Elle ramène également l’argent sur 200m et le bronze à la longueur. Elodie Lorandi s’est illustrée dans le bassin, empochant quatre médailles : l’or sur 400m nage libre, l’argent sur 100m nage libre et le bronze sur 50m nage libre et 100m papillon.

Ces trois championnes ont été épaulées par leurs aînées qui ont été consacrées à Londres, comme Souhad Ghazouani en haltérophilie dans la catégorie des -67,5kg, où après l’argent à Athènes et le bronze à Pékin, elle décroche enfin l’or à 30 ans. Et puis il y a eu, encore et toujours, Assia El Hannouni.

A 31 ans, la Française d’origine marocaine avait déjà tout gagné : quadruple championne paralympique à Athènes (100, 200, 400 et 800m) puis à Pékin, deux nouvelles médailles d’or sur 200 et 400m et deux de bronze sur 800 et 1500. Ensuite, elle arrête la compétition pendant deux ans. Définitivement, croit-elle. Et puis, l’envie revient et un défi de taille se profile : les Jeux de Londres en 2012 avec un triple doublé historique. C’est désormais chose faite : Assia El Hannouni repart de Londres avec l’or sur 200 et 400m. Comme à Athènes, comme à Pékin, l’athlète malvoyante est la reine de la piste : « Je suis assez heureuse, j’ai battu Usain Bolt entre guillemets ».

Cette réaction juste après sa victoire sur 400m, sa distance fétiche, illustre bien sa détermination et sa soif de médailles et de records. La sprinteuse française a d’ailleurs complété sa collection deux jours après, avec son titre sur 200m, où elle a couru avec son guide Gautier Simounet. Pour l’heure, Assia El Hannouni a annoncé sa retraite sportive ; mais qui sait, peut-être qu’en 2014, l’attraction de Rio fera son œuvre et elle tentera alors de conserver les deux titres paralympiques qu’elle possède depuis huit ans.

Laure Gamaury

Crédit photo : youtube

VOIR AUSSI

Paralympiques de Londres 2012 : Le Français Charles Rozoy médaille d'or sur 100m papillon
Paralympiques de Londres 2012 : deux chances de médailles françaises ce jeudi