L'Union européenne Prix Nobel de la paix ? Les railleries fusent

L'Union européenne Prix Nobel de la paix ? Les railleries fusent
L'Union européenne Prix Nobel de la paix ? Les railleries fusent
L'Union européenne se voit décerner le Prix Nobel de la paix 2012, une distinction inattendue, qui fait déjà couler beaucoup d'encre. Si les personnalités politiques européennes se félicitent de cette récompense, l'opinion publique est plus partagée et ne comprend pas pourquoi cet honneur arrive en plein marasme économique.
À lire aussi


Le lauréat du Prix Nobel de la paix 2012 est l'Union européenne, une décision déjà controversée : « L'UE connaît actuellement de graves difficultés économiques et des troubles sociaux considérables. Le comité Nobel norvégien souhaite mettre l'accent sur ce qu'il considère comme le plus grand résultat obtenu par l'UE : le combat victorieux pour la paix, la réconciliation et pour la démocratie et les droits de l'homme ». Le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, norvégien europhile, a surpris l’opinion en annonçant le résultat vendredi matin.

Controverse sur Twitter

Sur le réseau social Twitter, les critiques ont fusé : « Le prix #Nobel de la #Paix serait attribué à l'Union Européenne... Probablement pour son attitude pacifique envers la dette », ironise @Xavier_Alberti ou @_Swayb qui poste : « Le Nobel de la Paix à l'Union européenne, selon la télévision norvégienne #Nobel" <- C'est les Grecs qui vont être contents », ou encore @olivierducray qui s’insurge : « L'Europe prix Nobel de la paix ?? Et pourquoi pas d'économie pendant qu'on y est ? #grotesque #Nobel ». 

Les politiques fiers des tâches accomplies

D’Herman Van Rompuy, président du Conseil européen à Martin Schultz, président du Parlement de l’Europe, la classe politique du vieux continent a globalement salué cette récompense comme en témoigne le communiqué de l’Élysée : « À travers cette distinction, chaque Européen peut éprouver une fierté, celle d’être membre d’une union qui a été capable de faire la paix entre des peuples qui s’étaient longtemps affrontés et de construire une communauté fondée sur des valeurs de démocratie, de liberté et de solidarité ». Même son de cloche du côté de l’Allemagne où Angela Merkel n’a pas caché son bonheur : « Ce prix Nobel est une décision formidable qui honore ainsi l’idée de l’unification de l’Europe, qui encourage et qui engage à la fois, y compris pour moi personnellement ».

Seul bémol, la réaction de Jean-Luc Mélenchon, eurodéputé et coprésident du Parti de gauche : « On comprend qu'elle n'ait pas reçu le prix Nobel d'économie tant sa politique aggrave la crise et le chômage », a-t-il raillé. « Mais ne mène-t-elle pas une guerre contre les peuples qui la composent et leurs droits sociaux ? (...) Dans ces conditions, autant lui accorder aussi le prix Nobel de littérature pour la qualité littéraire de ses traités. Le Comité Nobel mérite, quant à lui, le prix Nobel de l'humour noir. »

Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Traité budgétaire européen : comprendre le texte en 4 points
Une de l'Express sur Hollande et les femmes : sexisme ou maladresse ?
Women's Forum 2012 : 1er jour, 3 femmes puissantes

Dans l'actu