Egypte : Les journalistes en danger

Egypte : Les journalistes en danger
Egypte : Les journalistes en danger
Les journalistes en mission à l’étranger prennent parfois des risques. Cette semaine, en Egypte, plusieurs journalistes ont été victimes de violence de la part de manifestant pro Moubarak.
A lire aussi
Embrassée de force en direct pendant la Coupe du Monde, cette journaliste s'insurge
News essentielles
Embrassée de force en direct pendant la Coupe du Monde,...

Hier, un cameraman canadien (Radio-Canada) a été battu place Tahrir au Caire. Au cœur du mouvement, certains manifestants n’auraient pas apprécié d’être filmés. Le reporter Jean-François Lépine qui l’accompagnait parle «d’hystérie collective ».

Une équipe de France 2 a elle aussi été prise à partie lors d’un contrôle de police. Aucun blessé grave mais là encore c’est l’armée qui est venu au secours de ce lynchage. L’association Reporter Sans Frontières a fait savoir que la situation pour les journalistes en Egypte devenait vraiment dangereuse. Plusieurs journalistes ont été pris à partie par des policiers infiltrés dans les manifestations. Les chaînes de télévision américaine (BBC, CNN, ABC news) ont aussi été touchées par les violences. RSF a fait savoir que les manifestants pro Moubarak appréciaient peu la couverture médiatique apportée par les reporters sur place. De violents affrontements ont encore eu lieu hier soir, et il devient de plus en plus difficile pour la profession de filmer ou de suivre ces manifestations.