Bar Refaeli : sa nouvelle campagne de pub crée la polémique en Israël

Bar Refaeli : sa nouvelle campagne de pub crée la polémique en Israël
Bar Refaeli : sa nouvelle campagne de pub crée la polémique en Israël
Dans cette photo : Bar Refaeli
Bar Refaeli s'est attirée les foudres d'un porte-parole de l'armée de défense d'Israël, Tsahal. Le top model israélien apparaît en effet dans leur dernière campagne de relations publiques, alors qu'elle n'a jamais accompli son service militaire, pourtant obligatoire.
A lire aussi


La nouvelle campagne de Bar Refaeli, qui prête son image à Tsahal, l’armée israélienne, est l’objet d’une controverse : la belle n’a pas effectué son service militaire. Rite de passage obligatoire pour tout Israélien de 18 ans, il dure deux ans pour les femmes et trois pour les hommes. Le mannequin avait épousé un ami de sa famille en 2007 pour échapper à son devoir et poursuivre sa carrière de mannequin déjà bien entamée, avant de se retrouver sous les feux de la rampe, entre ses défilés pour Victoria’s Secret et sa relation médiatisée avec Leonardo DiCaprio. Son manquement à loi est toujours resté en travers de la gorge de nombreux Israéliens, qui ont appelés à son boycott tant qu’elle n’effectuerait pas son service militaire.

Un comble pour Tsahal

Son apparition dans les campagnes de relations publiques de Tsahal a été pointée du doigt par le brigadier-général Yoav Mordechai, porte-parole de l’armée, dans une lettre au directeur du ministère des Affaires Etrangères. Le contenu de la lettre a été révélé par la chaîne locale Channel 2 News : « Le choix d’une représentante qui n’a pas effectué son service militaire comme présentatrice officielle, transmet le message que nous ignorons et pardonnons ceux qui esquivent la conscription et cela encourage auprès de tous les jeunes l’identification au succès de ceux et celles qui ne sont pas enrôlés ».

Quant à la principale concernée, elle a publié sur Instagram : « Vous pouvez utiliser le clip pour le ministère des affaires étrangères ou laisser tomber, mais mon compte Instagram a plus de lecteurs que le journal le plus populaire d’Israël [Yedioth Ahronoth] ». Entre profiter du succès et de l’image glamour de Bar Refaeli et lutter contre les manquements au devoir des jeunes Israéliens, l’armée a tranché.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Playboy se lance en Israël et en hébreu
Bar Refaeli : elle vous invite en vidéo dans sa sextape
Service civique : 22.000 jeunes séduits