Femen Tunisie : Amina Tyler va bien, selon son avocate

Femen Tunisie : Amina Tyler va bien, selon son avocate
Femen Tunisie : Amina Tyler va bien, selon son avocate
Amina Tyler, la première Femen tunisienne, est en bonne santé, selon Maître Bochra Belhaj Hmida, son avocate. Après une semaine de silence, les Femen France, craignant pour la sécurité de la jeune militante avaient donné l’alerte.
A lire aussi


On était sans nouvelle d’elle depuis plusieurs jours. À en croire Bochra Belhaj Hmida, célèbre avocate tunisienne et militante féministe de longue date, Amina Tyler, la première Femen tunisienne, serait chez elle, en bonne santé. La jeune femme de 19 ans avait fait scandale en Tunisie, à la mi-mars, en publiant sur Facebook des photos d’elle, seins nus, barrés des messages « Mon corps m'appartient, il ne représente l'honneur de personne » ou encore « F**k your morals », reprenant ainsi le mode d’action du groupe de féministes ukrainiennes. « Nous les Femen, nous avons le courage de crier fort nos revendications pour libérer la femme », revendiquait-elle quelques jours plus tard sur le plateau de l’émission Labes. Mais en agissant de la sorte, la jeune femme a déclenché les foudres de hackers islamistes qui ont piraté la page Facebook des Femen Tunisie. « Grâce à Dieu nous avons piraté cette page immorale et le meilleur est à venir. La page a été piratée et si Dieu le veut, ces saletés vont disparaître de Tunisie », avait d’ailleurs écrit l'un des pirates. Sur les réseaux sociaux, la jeune femme faisait l’objet d’insultes et de menaces de mort.

Craignant pour la sécurité d’Amina, les Femen donnent l’alerte

Alors logiquement, après une semaine de silence, l’inquiétude est montée au sein des Femen France, avec qui la jeune femme avait noué quelques contacts fin février. Craignant que leur nouvelle recrue n’ait été internée de force en hôpital psychiatrique par sa famille, elles ont donné l’alerte. « Je lui ai parlé hier, Amina m'a dit qu'elle allait bien et qu'elle allait reprendre l'école bientôt. Elle n'a pas disparu, elle n'a pas été internée dans un hôpital », a donc déclaré à l'Agence France-presse Me Bochra Belhaj Hmida, coupant court aux rumeurs. Et d’ajouter : « Amina m'a appelée pour me demander de la représenter. J'ai accepté et je lui ai dit de me prévenir si elle reçoit une convocation de la Justice. Pour le moment, il n'y a rien eu. » Et pour cause, en publiant des clichés de sa poitrine nue sur Internet, Amina s’est exposé à des poursuites pour « atteinte aux bonnes mœurs », un délit passible de six mois de prison en Tunisie. Mais pour l’heure, et selon une information confirmée par le ministère de l’Intérieur, aucune plainte n’a été déposée.  

VOIR AUSSI

Femen : quatre militantes seins nus pendant l'Angelus du Pape - vidéo
Femen : seins nus, les féministes 4e génération débarquent en France
Ukraine : une militante Femen se jette seins nus sur le patriarche de l'Eglise orthodoxe
Femen/Caroline Fourest : Facebook censure à tour de seins

Dans l'actu