La sénatrice Wendy Davis prononce un discours de 10h pour sauver l'avortement

La sénatrice Wendy Davis prononce un discours de 10h pour sauver l'avortement
La sénatrice Wendy Davis prononce un discours de 10h pour sauver l'avortement
Dans cette photo : Wendy Davis
La sénatrice Wendy David a discouru 10 heures d'affilée pour protéger l'avortement au Texas. Pendant une « flibuste » pour retarder le vote de la loi, elle s'est opposée aux républicains sans boire, manger, s'asseoir ni aller aux toilettes. Un exploit, soutenu par Barack Obama, qui suscite l'admiration sur les réseaux sociaux.
A lire aussi
BeeSexual, le porno pour sauver les abeilles (et la planète)
News essentielles
BeeSexual, le porno pour sauver les abeilles (et la...


C’est un véritable discours-marathon qu’a prononcé Wendy Davis, sénatrice américaine, au Sénat du Texas à Austin. Chaussée de baskets roses, elle a parlé pendant une dizaine d’heures, sans aller aux toilettes, boire, manger, s’asseoir ou même s’appuyer sur son pupitre.

Protéger l’avortement au Texas

Wendy Davis a tenu tête aux républicains qui souhaitaient faire passer une loi qui aurait soumis l’avortement à de drastiques conditions restrictives. Différentes mesures étaient prévues : limiter l’autorisation d’avorter à 20 semaines au lieu de 24, et obliger les cliniques d’avortement à se situer dans un rayon de cinquante mètres aux alentours d’un hôpital : seuls 37 établissement sur 42 auraient pu continuer d’exercer. Pour empêcher le vote de la loi, les démocrates ont utilisé la méthode de la « flibuste ».

Qu’est-ce que « flibuster » ?

Le terme, en anglais filibuster, vient de la piraterie. Cette pratique consiste à bloquer un vote en le retardant. La technique est utilisée pour contrer une loi de manière légale – le règlement parlementaire est respecté – alors qu’un vote aurait échoué, l’opposition étant en surnombre. Il faut donc tenir un discours pendant le plus longtemps possible, sachant qu’à Washington, l’orateur peut s’exprimer sur n’importe quel sujet, mais que les règles sont plus strictes au Texas : le speech de Wendy Davis ne devait pas s’éloigner du sujet. Si la sénatrice de 50 ans a été choisie par son camp pour saboter le projet des républicains, c’est à cause de son histoire personnelle : elle a elle-même eu un enfant alors qu’elle n’était qu’adolescente.

Le Sénat vote la loi, avant un retournement de situation

Malgré le discours de plus de dix heures de Wendy Davis, les républicains sont parvenus à trouver les trois « infractions » nécessaires à une interruption du discours-fleuve. Après s'être éloignée du sujet à deux reprises, la sénatrice a en effet essayé d’enfiler un corset afin de soulager son dos après plusieurs heures passées debout. La loi a été votée, passant à 19 voix contre 10. Peu de temps après, le scandale éclatait : la loi n’aurait pas été votée avant minuit comme elle aurait du l’être, mais après. Des internautes ont révélé une manipulation des horaires grâce à des captures d’écran prises sur le site du Sénat. Le vote a donc été invalidé et le projet de loi rejeté.

Une mobilisation sur les réseaux sociaux

Le discours de Wendy Davis a été suivi en livestream sur YouTube par plus de 100 000 internautes. Sur Twitter, le hashtag #StandWithWendy (« Debout avec Wendy ») encourageait la sénatrice. Barack Obama a également salué le discours-fleuve. « Il se passe quelque chose de spécial à Austin ce soir », a-t-il tweeté.


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Turquie : le droit à l'avortement en danger
Droit à l'avortement : l'Espagne fait marche arrière
USA : un projet de loi anti-avortement refusé
Le droit à l'avortement mis à mal en Italie

Dans l'actu