Brésil : une marche des salopes pour le droit à l’avortement perturbe les JMJ

Brésil : une marche des salopes pour le droit à l’avortement perturbe les JMJ
Brésil : une marche des salopes pour le droit à l’avortement perturbe les JMJ
Des militants de la cause féminine ont profité des JMJ et de la présence du pape François au Brésil pour manifester en faveur du droit à l’avortement et du mariage gay. Un millier de personnes ont participé à cette « marche des salopes » le 27 juillet, des pèlerins ont été choqués à la vue de croix brisées et de slogans anti-catholiques.
A lire aussi


Dans la ferveur des Journées Mondiales de la Jeunesse qui se déroulent à Rio de Janeiro au Brésil du 23 au 28 juillet, une « marche des salopes » organisée par des associations féministes et pour les droits des homosexuels est venue perturber une veillée de prière. Samedi 27 juillet, sur la plage de Copacabana où les milliers de pèlerins catholiques s’étaient rassemblés, des militants pour le droit à l’avortement ont défilé pour attirer l’attention du monde sur la situation des femmes au Brésil.

Des croix brisées et des slogans anti-catholiques
Libération rapporte que « des hommes vêtus en femmes et des femmes en soutien-gorge, short et talons aiguilles, la bouche maquillée en rouge vif » ont interpellé le pèlerins arborant des slogans comme « Retire ta croix de mon utérus !», certains brandissant des croix brisées.

Mais des mouvements catholiques favorables à l’avortement étaient également représentés, afin d’attirer l’attention de l’opinion et des médias, profitant de la présence du Pape François au Brésil. « «Nous croyons que le pape a les moyens d’utiliser toute cette solidarité qu’il dit éprouver pour considérer les femmes comme ses égales», a déclaré à l’AFP une militante de l’association «Catholiques pour le droit de décider !».

Les marches des salopes (Slutwalk) ont été initiées par des organisations féministes américaines pour dénoncer le sexisme et toutes les formes de violences dirigées contre les femmes, depuis elles sont organisées dans de nombreux pays chaque année. La première marche des salopes française a eu lieu à Paris en octobre dernier. Au Brésil, l’avortement n’est autorisé qu’en cas de viol ou de risque médical pour la mère. Le mariage entre homosexuels est autorisé depuis une décision du Conseil de Justice le 14 mai 2013.