Deux jours de congés pendant les règles pour les femmes en Russie ?

Deux jours de congés pendant les règles pour les femmes en Russie ?
Deux jours de congés pendant les règles pour les femmes en Russie ?
Et si les femmes pouvaient bénéficier de deux jours de congés pendant les règles ? C'est ce que propose un projet de loi insolite déposé au Parlement russe. Pour le député membre du Parti libéral-démocrate qui en est l'instigateur, c'est une manière de protéger les femmes sur leur lieu de travail de cette douleur « parfois si forte pour le beau sexe qu'il est nécessaire d'appeler une ambulance ».
A lire aussi
Les montagnes russes de la libido pendant la grossesse
News essentielles
Les montagnes russes de la libido pendant la grossesse


Puisque les femmes subissent des douleurs parfois fortes pendant leurs menstruations, pourquoi n'auraient-elles pas la possibilité de rester chez elles deux jours par mois ? C'est cette idée qui a poussé Mikhaïl Degtiarev, député et membre du Parti libéral-démocrate de Russie, à déposer un projet de loi en ce sens au Parlement.

Pendant leurs règles, les femmes sont trop émotives, trop fatiguées

« Pendant cette période, la plupart des femmes ont une sensation d'inconfort psychologique et physiologique », explique-t-il, « la douleur est parfois si forte pour le beau sexe qu'il est nécessaire d'appeler une ambulance ». La solution pour épargner aux femmes ces souffrances insupportables? Deux jours de congés payés lorsqu'elles sont indisposées. Car, en plus de provoquer douleurs et inconfort à la femme, les règles nuiraient à leur efficacité sur leurs lieux de travail, en provoquant fatigue et troubles de la mémoire. Les réactions, parfois émotives, des femmes pendant leurs règles sont également en cause.

Et l'aptitude des hommes à travailler un lendemain de fête?

Certains militants des droits de l'homme jugent cette prise de position sexiste. Marina Pisklakova-Parker, directrice d'une ONG, n'a pas apprécié la délicate attention de Mikhaïl Degtiarev. Qualifiant le projet de loi d'absurde, elle réplique : « Si nous voulons débattre sérieusement de la question de l'efficacité des femmes au travail pendant leurs menstruations, nous devons aussi prendre en compte l'aptitude des hommes à travailler après avoir pris une cuite. » Et vlan !

Quant à savoir si la loi sera adoptée ou non, il faudra patienter jusqu'à la rentrée : la Douma, chambre basse du Parlement russe, ne siège pas d'ici septembre.


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Russie : Taïssia Ossipova, nouvelle condamnation controversée après les Pussy Riot
Fin des adoptions en Russie pour les pays autorisant le mariage gay
Madame Russie 2012 se ridiculise et rend sa couronne - vidéo
Russie : les ONG, désormais « agents de l'étranger »
Camps de femmes en Russie : une ancienne détenue raconte les violences