Zwarte Piet : une page Facebook pour défendre la tradition jugée raciste

Zwarte Piet : une page Facebook pour défendre la tradition jugée raciste
Zwarte Piet : une page Facebook pour défendre la tradition jugée raciste
Aux Pays-Bas, une tradition jugée raciste est dans le collimateur du Haut-Commissariat des Nations Unies. Il s’agit de l’arrivée de Saint-Nicolas et de son serviteur Zwarte Piet ou Pierre le noir.
A lire aussi


Elle a réuni plus de deux millions de personnes en l’espace d’une semaine. Une pétition a récemment été lancée sur la page Facebook Pietitie pour défendre une tradition jugée raciste aux Pays-Bas. L’objet de la discorde se nomme Zwarte Piet ou Pierre le noir en français. Selon la tradition, chaque année, à l’approche de la Saint Nicolas, il accompagne le saint patron des écoliers pour récompenser les enfants sages et punir les plus désobéissants. Problème, affublé d’un costume médiéval, coiffé d’un afro, la peau noire et les lèvres maquillées de rouge, ce Père Fouettard néerlandais, serviteur de Saint-Nicolas, évoque pour beaucoup l’esclavage. Aussi, bien que l’arrivée du Saint-Patron suivi de ses Zwarte Piet soit une tradition très populaire et retransmise à la télévision, elle est vue comme discriminante par une partie de la population. À un point tel que le Haut-Commissariat de l’ONU a été saisi et a ouvert une enquête.

>>
Pourquoi les enfants croient-ils au Père Noël ? Découvrez la réponse <<

Pour Verene Shepherd, responsable du comité des droits de l'homme, « cette pratique devrait cesser ». Citée par francetvinfo.fr,elle dit ne pas comprendre pourquoi les Néerlandais « ne peuvent pas voir qu'il s'agit d'un retour à l'esclavage » et leur conseille de se rallier à la tradition du Père Noël. Mais pour les défenseurs de Zwarte Piet, il n’en est rien. Il assure que la peau noire du serviteur est due à une chute dans un conduit de cheminée. Quant au maire de la ville flamande de Saint-Nicolas, en Belgique, également président d'honneur de la confrérie locale qui commémore la tradition il fait savoir au quotidien Le Monde que la suppression de cette fête serait « une atteinte à la diversité culturelle », assurant être « à 100% Zwarte Piet et à 100% contre le racisme ».

À noter que Verene Sheperd se rendra aux Pays-Bas le mois prochain pour observer par elle-même cette tradition tant décriée.

VOIR AUSSI

Cheerios : une publicité réveille le racisme des internautes américains - vidéo
Tintin raciste aux yeux des Suédois : tous ses albums censurés
Victoria's Secret : sa lingerie "Little Geisha" est-elle raciste ?

Dans l'actu