Ghadi Darwiche : le premier bébé libanais à naître sans appartenance religieuse

Ghadi Darwiche : le premier bébé libanais à naître sans appartenance religieuse
Ghadi Darwiche : le premier bébé libanais à naître sans appartenance religieuse
Ghadi Darwiche, né le 30 septembre, est le premier bébé libanais enregistré à l’état civil sans appartenance religieuse. Un évènement historique au pays du Cèdre où se côtoient quelque dix-huit confessions.
A lire aussi
Un député EELV explique que Jésus est le premier bébé PMA du monde
debat
Un député EELV explique que Jésus est le premier bébé PMA...


La naissance de Ghadi Darwiche a fait grand-bruit au Liban. Le bébé, né le 30 septembre, est le premier à ne pas avoir d’appartenance religieuse mentionnée dans son état civil. Une petite révolution dans un pays où le système confessionnel occupe une place primordiale, tant au niveau politique que dans la sphère privée. « Je suis fière d’être la mère du premier bébé sans appartenance religieuse », a écrit Kholoud Sukkarieh sur Twitter.


Une première rendue possible grâce au mariage civil de la mère du jeune Ghadi avec son compagnon, Nidal Darwiche, en novembre 2012. Alors que le Liban n’autorisait jusque-là que des mariages religieux sur son territoire, le couple a été le premier à voir son union civile reconnue par le ministère de l’Intérieur, en avril 2013. La décision fait dorénavant jurisprudence au pays du Cèdre.

« Nous avons rayé la mention d'appartenance religieuse sur les registres »

Le père du nourrisson a détaillé à L’Orient Le Jour la procédure. « Nous avons rayé la mention d'appartenance religieuse sur les registres officiels afin de contracter un mariage civil », a-t-il précisé. Et Nidal Darwiche d’ajouter : « Nous sommes en guerre contre un système en décomposition ». Une naissance saluée sur Twitter par le Premier ministre libanais, Michel Sleiman.

VOIR AUSSI

Les bébés peuvent retenir des mots avant leur naissance
Naissance, mariage décès : tout savoir sur les congés familiaux
Bébés échangés à la naissance : les mères se retrouvent par hasard trois semaines après



Dans l'actu