Protocole royal : 3 impairs à ne pas commettre devant la reine d'Angleterre

Protocole royal : 3 impairs à ne pas commettre devant la reine d'Angleterre
Protocole royal : 3 impairs à ne pas commettre devant la reine d'Angleterre
Dans cette photo : Elizabeth II
Pour célébrer le 70e anniversaire du Débarquement, la reine Elizabeth II est arrivée hier en France pour une visite de trois jours. L'occasion pour les chefs d'États, et notamment pour François Hollande de réviser leurs connaissances en matière d'étiquette. Voici 3 faux-pas à ne surtout pas commettre en présence de la reine d'Angleterre.
A lire aussi

Don't touch the Queen !

C'est il y a une royal bourde à ne pas commettre devant la reine, c'est bien celle-ci. Très à cheval sur le protocole, les Britanniques le savent bien : il est interdit de toucher la reine d'Angleterre. Et pourtant, ils ont été nombreux, les grands de ce monde, à avoir commis ce faux-pas. Georges Pompidou en 1972, Jacques Chirac en 2004... En 2009, c'est au tour de Michelle Obama de se faire écarter après avoir, lors du sommet du G20 à Londres, osé faire une timide accolade à la reine.



Mais François Hollande n'est pas exempt d'erreur. Lorsqu'il a accueilli hier sous l'Arc de Triomphe Elizabeth II et son époux le duc d'Edimbourg, le président a eu la maladresse de vouloir serrer la pince de la reine avant que celle-ci ne lui tende la main. Or, l'étiquette anglaise est formelle : il faut attendre que ce soit Sa Majesté qui tende la main, et non l'inverse, pour enfin avoir le droit de la saluer.


On salue la reine avec une (légère) courbette

Si dans les faits, rien ne nous oblige à nous incliner devant Sa Majesté, faire la révérence - pour les femmes - et un signe de tête solennel - pour les hommes- est toujours du meilleur effet et saura très certainement charmer la reine.

La palme du protocole revient d'ailleurs à une Frenchie. En 2009, toujours lors de ce fameux sommet du G20, Carla Bruni avait remporté tous les suffrages auprès du peuple britannique pour avoir fait une révérence parfaite devant la reine : ni trop basse, ni trop appuyée. Jugez plutôt (à 0,40 minute) :



Oubliez les selfies

Il ne suffit pas de rester à distance d'Elizabeth II et de s'incliner poliment devant elle pour respecter à la lettre le protocole royal. Si d'avance, vous prévoyez, comme le journaliste au Monde Thomas Wieder dans le bureau ovale, de vous prendre discrètement en photo lorsque la reine se trouve en arrière-plan, gare à vous ! Quasiment considéré comme un crime de lèse-majesté, un selfie avec la reine pourrait bien vous faire expulser manu militari de Buckingham par la garde royale.