Affaire DSK : des traces d'ADN sur les vêtements de la plaignante

Affaire DSK : des traces d'ADN sur les vêtements de la plaignante
Affaire DSK : des traces d'ADN sur les vêtements de la plaignante
La défense de DSK commence à être mise en difficulté malgré les propos optimistes de son avocat Benjamin Brafman. Des traces d’ADN de l’ex-patron du FMI auraient été retrouvées sur des vêtements de la femme de chambre.
A lire aussi

Les premiers résultats des tests ADN menés dans le cadre de l'affaire DSK sont tombés hier soir. Les chaînes américaines NBC et ABC ont annoncé que les enquêteurs avaient retrouvé l'ADN de l’ancien patron du FMI sur les vêtements de Nafissatou Diallo, la femme de chambre. Cette information a été relayée par l’AFP. Il s'agirait de sperme prélevé sur le col de chemise, a annoncé France 2.
Si ces nouveaux éléments de preuve viennent assombrir un peu plus la défense de DSK, rien n’a été confirmé par la police et les enquêteurs outre-Atlantique. Dans un courrier envoyé lundi à ces anciens collaborateurs du FMI, Dominique Strauss-Kahn clamait une fois de plus son innocence. L’un de ses avocats, le très médiatique Benjamin Brafman affichait pour sa part son optimisme dans une interview accordée à un quotidien israélien. Avec ce nouveau tournant dans l’enquête, la défense va-t-elle faire évoluer sa stratégie ?

(Source : Le parisien)



VOIR AUSSI

Lettre de DSK à ses collègues du FMI : « la vérité éclatera ! »

DSK : ses avocats préparent sa défense
DSK : Le harcèlement désormais sanctionné au FMI
L'affaire DSK fait exploser l'audience des médias
Affaire DSK : Pourra-t-il échapper au procès ?