Arrestation de Ratko Mladic : un bon point pour l’entrée de la Serbie dans l'UE

Arrestation de Ratko Mladic : un bon point pour l’entrée de la Serbie dans l'UE
Arrestation de Ratko Mladic : un bon point pour l’entrée de la Serbie dans l'UE
Dans cette photo : Rama Yade
Ratko Mladic qui était la personnalité la plus recherchée par le TPI (Tribunal Pénal International) a été arrêté. Il devra maintenant répondre des faits qui lui sont reprochés lors de la guerre de Bosnie.
A lire aussi

Les choses sont graves pour Ratko Mladic qui sera poursuivi pour génocide puisqu’il est présumé coupable du massacre de 8 000 Bosniaques de Srebrenica en 1995, ainsi que pour le siège de Sarajevo.

Ancien dirigeant militaire des Serbes de Bosnie, il restait introuvable depuis la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-1995).

Il circulait depuis sous le nom de Milorad Komadic et des tests ADN ont été fait pour confirmer son identité.

Le gouvernement a officialisé la nouvelle par la déclaration du Président de Serbie Boris Tadic: "Au nom de la République de Serbie, je peux annoncer l'arrestation de Ratko Mladic. Le processus d'extradition est en cours".

L'Union Européenne avait posé comme condition, cette arrestation pour une future intégration de la Serbie dans l’UE.

Serge Brammertz procureur au TPI se réjouit de cette arrestation, il ne reste plus qu’un "second couteau " en la personne de Goran Hadzic à rechercher (ancien dirigeant des Serbes de Croatie), il est encore en cavale.

VOIR AUSSI

Ratko Mladic : arrestation du « Boucher des Balkans » en Serbie

Côte d’Ivoire : « les femmes sont les victimes oubliées du conflit »

Viols en RDC, Rama Yade dénonce « l’impunité des bourreaux »
 

Dans l'actu
UMP