Fire Challenge : le nouveau défi stupide fait ses premiers brûlés

Fire Challenge : le nouveau défi stupide fait ses premiers brûlés
Fire Challenge : le nouveau défi stupide fait ses premiers brûlés
Après les necknominations, un nouveau défi, tout aussi dangereux et stupide, vient de faire son apparition sur les réseaux sociaux : le Fire Challenge, qui consiste à s'asperger de substances inflammables avant de gratter une allumette. Aux États-Unis, le Fire Challenge compte déjà ses premiers blessés.
A lire aussi
Tide Pod Challenge : le nouveau défi dangereux qui sévit chez les ados
News essentielles
Tide Pod Challenge : le nouveau défi dangereux qui sévit...


On pensait avoir touché le fond avec les « necknominations » ou « à l'eau ou un restau » ? Il semblerait que non. Les ados ont depuis peu trouvé un nouveau défi qui fait littéralement flamber les réseaux sociaux : le Fire Challenge. Le principe ? S'asperger le torse, le ventre, les bras, voire les parties génitales d'un liquide inflammable type alcool à brûler ou allume-feu pour barbecue, puis d'y mettre le feu pour ensuite essayer de l'éteindre le plus rapidement possible sans se brûler. Le tout évidemment filmé par un copain inconscient qui pourra ensuite diffuser les images sur Facebook, Vine ou YouTube.

Des brûlures au 2e ou au 3e degré

Apparue aux États-Unis il y a moins d'un mois, le Fire Challenge compte déjà ses premiers blessés graves. Tentant l'expérience pour se vanter auprès de leurs amis, certains adolescents s'immolent sciemment sans avoir conscience que ce défi stupide peut leur laisser brûler au 2e ou au 3e degré et leur coûter la vie.


Ainsi le Washington Post rapporte qu'un ado de 15 ans originaire du Kentucky a été admis à l'hôpital le corps intégralement brûlé au second degré. Interrogé par la chaîne de télévision WKYT, il explique : « Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça, je ne réfléchissais pas vraiment ». Avant d'ajouter qu'il « savait maintenant à quel point c'était dangereux ».

Un autre adolescent, âgé de 14 ans, a également été hospitalisé au Texas après avoir tenté de relever le défi du Fire Challenge. « Les ambulanciers sont arrivés et ont trouvé un garçon de 14 ans avec des brûlures sur le corps, détaille le lieutenant de la Brigade des pompiers à Click2Houston. Le patient a dit aux enquêteurs qu'il jouait au jeu du Fire Challenge en versant de l'alcool inflammable sur lui. Il s'est ensuite immolé avec un briquet alors qu'il se tenait dans la douche. »

De son côté, Facebook aurait pris conscience de l'ampleur du phénomène du Fire Challenge et entrepris de supprimer toutes les vidéos. Un succès tout relatif à la vue du nombre de pages Facebook et de groupes dédiés au jeu encore accessibles.

Dans l'actu