#NotInMyName : les musulmans britanniques se mobilisent contre l'État islamique

#NotInMyName : les musulmans britanniques se mobilisent contre l'État islamique
#NotInMyName : les musulmans britanniques se mobilisent contre l'État islamique
Parce qu'ils ne veulent pas que la religion musulmane serve de prétexte à l'État islamique pour assassiner des Occidentaux en Irak et en Syrie, de jeunes musulmans britanniques se mobilisent sur Twitter via la campagne #NotInMyName. Lancée suite à la décapitation de David Haines par Active Change Foundation, elle prend désormais de l'ampleur outre-Manche, mais peine encore à s'implanter en France.
A lire aussi


#NotInMyName : pas en mon nom. C'est sous ce hashtag que depuis une dizaine de jours, les musulmans britanniques se mobilisent pour exprimer leur rejet de l'idéologie prônée par l'État islamique (EI) qui, depuis fin août, a procédé à l'exécution d'au moins trois Occidentaux en Irak et en Syrie. Il semblerait aussi que l'otage français Hervé Gourdel, enlevé dans une zone montagneuse de Kabylie, ait été également exécuté par Jund Al-Khilafah, groupe djihadiste algérien qui a prêté allégeance à l'EI. Divulguée le 23 septembre en fin d'après-midi, la nouvelle n'a, au moment où nous écrivons ces lignes, pas été confirmée par les services du Quai d'Orsay.



« Ces terroristes de l'État islamique ne sont pas de vrais musulmans »

Lancée quelques jours avant l'exécution de l'humanitaire écossais David Haines par Active Change Foundation, une association londonienne rassemblant de jeunes musulmans, la campagne #NotInMyName a un objectif : lutter contre l'amalgame entre islam et islamisme radical. Interrogé par le Huffington Post UK, le président de l'association Hanif Qadir explique : « Les jeunes musulmans britanniques sont en colère face aux criminels qui utilisent les réseaux sociaux pour radicaliser de jeunes personnes et répandre leur violence au nom de l'islam. » Et d'ajouter dans une vidéo diffusée par Active Change Foudation : « Ces terroristes de l'État islamique ne sont pas de vrais musulmans, ils ne suivent pas les vrais enseignements de l'islam comme la paix et la compassion. Ce sont des ennemis de l'humanité. »

Relayée massivement via Twitter, la campagne d'Active Change Foundation a trouvé un écho chez les musulmans britanniques, qui ne se reconnaissent pas dans l'islam radical prôné par EI. Depuis la mise en ligne de la vidéo par l'association, le hashtag #NotInMyName a été utilisé près de 39 000 fois sur le réseau de micro-blogging. Quant à la vidéo d'Active Change Foundation, elle a été visionnée plus de 136 000 fois depuis sa mise en ligne sur YouTube le 10 septembre dernier.


Intelligente et bien pensée, la campagne #NotInMyName a été massivement relayée par les internautes et les médias britanniques, mais peine encore à s'implanter en France malgré l'appel lancé sur Twitter. Pour preuve, #NotInMyName ne fait ce jour pas partie des « trending topics » Twitter en France. On trouve en revanche dans les tendances le maladroit #LesMusulmansSexcusentPour, qui a malheureusement perdu son sens premier et donc sa superbe.

>> Bring Back Our Girls : une mobilisation internationale pour la libération des lycéennes nigérianes <<

Dans l'actu