Claridge's de Londres : planquez-vous si vous voulez allaiter

Claridge's de Londres : planquez-vous si vous voulez allaiter
Claridge's de Londres : planquez-vous si vous voulez allaiter
Alors qu'elle allaitait discrètement son bébé lors d'un thé en famille au Claridge's, un palace londonien, une jeune maman a été rappelée à l'ordre par le personnel et obligée de cacher sa poitrine pour ne pas « choquer les clients de l'hôtel ».
A lire aussi


L'hôtel Claridge's, situé dans le quartier huppé de Mayfair, à Londres, a visiblement un problème avec les mères qui allaitent en public. Louise Burns, une maman de 35 ans, en a fait l'amère expérience.

Alors qu'elle prenait lundi 1er décembre un thé de Noël en compagnie de sa mère et sa sœur, Lou a voulu allaiter sa fille de trois mois. Et a bien évidemment dénudé un instant sa poitrine pour permettre à son bébé de prendre le sein.

« J'avais commencé à la nourrir très discrètement, et nous n'avions même pas encore commandé quand un membre du personnel s'est précipité vers moi avec une immense serviette, s'est agenouillé et m'a dit que c'était la politique de l'hôtel de couvrir les femmes qui allaitaient », a-t-elle raconté au Telegraph, avant de confesser que sa première réaction avait été de « fondre en larmes ». « Je me suis sentie si humiliée. J'ai trois enfants, et c'est la première fois que l'on m'empêche d'allaiter tranquillement. Les femmes ont la pression d'allaiter, mais ce n'est pas toujours facile. Je ne m'attendais pas à ce qu'on me fasse sentir à ce point que ce que je faisais était mal », poursuit Lou Burns. « Ma première réaction a été de sortir de l'hôtel, mais ma mère avait organisé spécialement ce thé trois mois auparavant. Mais j'ai été consternée et j'ai prévenu le personnel de l'hôtel de mon intention de ne plus revenir. »

Plutôt que de quitter le Claridge's, Lou Burns, choquée, a préféré raconter sa mésaventure sur Twitter et posté deux photographies : l'une où on la voit avec une couverture « ridicule » sur sa poitrine, censée ne pas incommoder les autres clients de l'hôtel, et une seconde sans et où sa poitrine n'est pas non plus apparente.


Publiés lundi 1er décembre, les tweets de Louise ont immédiatement fait réagir les internautes. Beaucoup ont pris la défense de la jeune mère, comme le National Health Service (NHS) qui, sur son site Internet, explique : « Vous ne devriez jamais vous sentir gênée à l'idée d'allaiter en public. La loi sur l'égalité de 2010 a rendu illégal pour quiconque de demander à une femme d'arrêter d'allaiter son enfant dans un lieu public comme un café, un magasin ou les transports en commun.
»
Nombreux aussi sont ceux qui ont vertement critiqué l'hôtel.


Contacté par le Telegraph, le Claridge's a déclaré par le biais de son porte-parole : « Bien sûr, l'allaitement maternel est autorisé à l'hôtel. Nous demandons juste à nos clients d'être discrets. » De son côté, Louise Burns a fait savoir que malgré l'avoir de 75 livres (environ 95 euros) proposé par l'hôtel, jamais plus « elle n'y remettra les pieds ».

>> Gisele Bündchen fait de la pub pour l'allaitement (et c'est agaçant) <<

Dans l'actu