Attentats d'Oslo : des citoyens réclament le rétablissement de la peine de mort

Attentats d'Oslo : des citoyens réclament le rétablissement de la peine de mort
Attentats d'Oslo : des citoyens réclament le rétablissement de la peine de mort
Vendredi dernier, tout a commencé par une grosse explosion en plein cœur de la capitale norvégienne au siège du gouvernement d’Oslo. Peu après ce drame, alors que le centre-ville est encore sous le choc, une fusillade éclaté sur l’île d’Utoeya. Bilan : 93 morts et autant de blessés. Peine encourue : 21 ans de prison, le maximum en Norvège. Des citoyens demandent d’ores et déjà un rétablissement provisoire de la peine de mort.
A lire aussi
Pakistan : la peine de mort pour avoir dansé à un mariage
mariage & pacs
Pakistan : la peine de mort pour avoir dansé à un mariage

Le double attentat aurait été perpétré par un seul homme. Le suspect aurait préparé ces deux coups de folie depuis 2009. Anders Behring Breivik n’a pas opposé de résistance lorsque la police a pu enfin atteindre l’île. Il a expliqué avoir agi seul et tout planifié dans un mémoire de 1500 pages (publié sur internet avant le drame) qui confirme ses dires.

Breivik, chrétien fondamentaliste de droite, était connu pour ses propos islamophobes. Assument pleinement d’être considéré comme le plus grand monstre jamais vu depuis la Seconde guerre mondiale, il juge ses gestes « cruels » mais « nécessaires ».

Alors qu’il était déguisé en policier pour ne pas éveiller les soupçons, il n’a pas eu de mal à approcher les jeunes gens et à les attirer avant de les abattre de sang-froid. Des personnes seraient encore portées disparues, car certaines se sont cachées au début du carnage et d’autres ont sauté à l’eau pour se sauver.

Certains citoyens voudraient un rétablissement provisoire de la peine de mort car Anders Behring Breivik n'encourt que 21 ans de prison, la peine maximale dans le pays, soit 82 jours par meurtre.

Des groupes demandant le rétablissement temporaire de la peine capitale ont fleuri sur Facebook. Mari Kaugerud, l’une des citoyennes à l’origine de la page « Oui à la peine de mort pour Anders Behring Breivik » a rassemblé plus de 1800 personnes.

Le suspect doit être présenté aujourd’hui à un juge.

VOIR AUSSI

Oslo : une bombe explose dans le quartier du gouvernement

Attentats d'Oslo : Anders Behring Breivik comparaît aujourd'hui

Dans l'actu