Elections législatives en Russie : victoire du parti de Poutine

Le parti de Vladimir Poutine remporte une victoire amère aux élections législatives russes : avec moins de 50% des suffrages et malgré une majorité absolue, ce scrutin marque une baisse de popularité du parti au pouvoir.
A lire aussi


Le parti de Vladimir Poutine a remporté les élections législatives russes ce dimanche 4 décembre. Si le parti au pouvoir Russie unie obtient la majorité absolue, il remporte cependant moins de 50% des suffrages. Il chute ainsi de 15 points par rapport aux législatives de 2007 : il avait alors obtenu 315 des 450 sièges de la chambre basse du parlement, contre 238 députés cette fois-ci. Ainsi, selon des résultats portant sur 90,01% des bureaux de vote annoncés lundi par la commission centrale électorale, Russie unie recueille 49,93%.
En suivant les règles de répartition des sièges de ce scrutin à la proportionnelle, le Parti communiste qui est arrivé deuxième aux législatives de dimanche, aura 92 députés, le parti Russie juste du centre-gauche en comptera  64 et le parti libéral-démocrate (nationaliste) 56.

« C’est la démocratie en action »
Suite à l’annonce des premiers résultats partiels, le président Dimitri Medvedev, tête de liste de Russie unie, a parlé de « démocratie en action », lors d’une allocution à la télévision. Face aux multiples accusations de fraude qui ont marqué ce scrutin, il a ainsi déclaré : « on disait que le parti (...) chercherait à conserver sa position dominante en se livrant à des machinations, des manipulations », mais il a « prouvé qu'il avait le droit moral de poursuivre dans la voie que nous avons choisie. C'est ça le parlementarisme, c'est ça la démocratie ». Pour Vladimir Poutine, il s’agit d'« un résultat optimal qui reflète la situation réelle dans le pays ». « En nous appuyant sur ce résultat, nous pourrons assurer le développement stable du pays », a par ailleurs ajouté le dirigeant russe, pour qui ces élections constituaient un test avant la présidentielle de mars 2012. Il compte en effet revenir au Kremlin où il a déjà effectué deux mandats entre 2000 et 2008.

Corruption et fraudes
Reste que les résultats obtenus sont bien en deçà des espérances du parti au pouvoir, qui tablait sur 55% du suffrage minimum. Mais ces derniers mois les sondages avaient révélé la baisse de popularité croissante de la formation de Vladimir Poutine, les Russes jugeant le pouvoir de plus en plus corrompu.
Par ailleurs, selon les observateurs et des témoignages d’électeurs, de nombreuses infractions ont entaché le scrutin. A Saint-Pétersbourg, Alexeï, un électeur de 23 ans, a affirmé à l'AFP avoir voté dix fois pour Russie unie contre une prime de 2.000 roubles (près de 50 euros) grâce à un système permettant à un électeur de voter en dehors de son bureau de vote avec un certificat reçu à l'avance. Zoïa Svetova, journaliste et observatrice indépendante, a quant à elle affirmé qu'entre 20 000 et 30 000 représentants des jeunesses pro-Kremlin Nachi se livraient à la même pratique à Moscou.
«  Il est très difficile de les prendre en flagrant délit », a-t-elle expliqué à l'AFP.

Crédit photo : AFP/le président Dmitry Medvedev et le Premier ministre russe Vladimir Poutine le 4 décembre 2011 à Moscou

VOIR AUSSI

Les femmes se déshabillent pour Vladimir Poutine
Russie : le meurtrier présumé d’Anna Politkovskaïa arrêté
Russie : un prêtre orthodoxe veut imposer un dress code aux femmes
Russie : installation de « boîtes à bébés abandonnés »