Japon : un lait en poudre contaminé au césium radioactif

Japon : un lait en poudre contaminé au césium radioactif
Japon : un lait en poudre contaminé au césium radioactif
Une marque de lait en poudre pour enfants a détecté du césium radioactif dans un lot de produits fabriqués en mars, juste après l'accident nucléaire de Fukushima. Le taux relevé serait largement en dessous de la limite légale, mais le fabricant a pris des mesures de précaution.
A lire aussi


Après la viande, le riz, les légumes ou les champignons, c’est le lait en poudre de la marque Meiji qui inquiète les consommateurs japonais. Selon ce fabricant, du césium radioactif a été détecté dans du lait pour enfant, à un taux assez faible de 31 becquerels par kilogramme. Même si le plafond de danger fixé par les autorités est de 200 becquerels par Kg, la firme  Meiji appelle ses clients à rapporter les boîtes concernées pour les échanger.

Le lot contaminé correspondrait à du lait transformé dans les usines Meiji en mars 2011, soit l’époque de l’incident nucléaire de Fukushima, qui a rejeté dans l’air des matières radioactives. « Le niveau mesuré n'est pas tel qu'il puisse avoir des conséquences sur la santé », a affirmé un porte-parole du groupe, mais afin de rassurer les parents, il leur est conseillé de ne pas consommer le lait en question. Environ 400000 boîtes seraient à récupérer et à analyser.

Si d’autres denrées ont été intoxiquées depuis l’accident nucléaire du 11 mars au Japon, c’est la première fois que des produits directement destinés aux jeunes enfants se retrouvent suspectés. Les plafonds fixés pour le taux de radioactivité sont-ils valables pour cette catégorie de population, plus fragile ? Au ministère de la Santé, il est question de fixer des plafonds plus sévères pour cette catégorie d’aliments.

(Source : le figaro.fr)
Crédit photo : Top Photo Group

VOIR AUSSI

Fukushima : contamination radioactive record en mer
Séisme et tsunami au Japon : quels impacts économiques ?
Fukushima : risque d'une nouvelle fission nucléaire