FN et municipales : Marine Le Pen veut des profils Facebook irréprochables

FN et municipales : Marine Le Pen veut des profils Facebook irréprochables
FN et municipales : Marine Le Pen veut des profils Facebook irréprochables
Opération patte blanche : en vue des municipales, Marine Le Pen veut s'assurer une campagne sans dérapages. Les candidats du FN sont ainsi invités à porter une attention toute particulière à leur profil Facebook et à ne rien y laisser traîner de compromettant.
A lire aussi
Facebook : vos photos de profil exposées au Louvre ?
photo
Facebook : vos photos de profil exposées au Louvre ?


Objectif : les municipales. Marine Le Pen a fixé le cap depuis plusieurs mois et mobilise ses troupes en vue des élections de 2014. Dernière mise en garde de la présidente du Front National : elle exige une campagne sans heurts, bien décidée à continuer l’opération de dédiabolisation de son parti et à assurer sa respectabilité. Les candidats FN sont avertis : ils n’ont pas intérêt à faire de vagues. Ainsi, la fille de Jean-Marie Le Pen leur a asséné vigoureusement ses conseils, notamment vis-à-vis de leur utilisation des réseaux sociaux. C’est ce que l’on peut observer dans un reportage diffusé dans le journal de 20 heures de TF1 du mardi 28 mai. On y voit Marine Le Pen intimer la prudence à ses équipes : « Je ne veux plus voir n'importe quoi sur les profils Facebook ». « Mais un peu de tenue quoi, bon sang ! Nous ne sommes pas des quidams qui pouvons publier les photos de vacances, les machins, les commentaires sur ceci, sur cela », avertit-elle les futures têtes de liste aux municipales. Autre consigne : « Je vous demande de choisir avec un très grand soin vos colistiers ». Face à la nouvelle génération du FN, peu habituée de la politique, Marine Le Pen martèle son discours : « Il faut connaître le parcours des gens qui vont vous accompagner, y compris le passé ».

Non aux dérapages

Sans doute la présidente du FN a-t-elle en mémoire les dérapages survenus durant la campagne des législatives en 2012. Trois candidats avaient dû supprimer de leur profil des commentaires et propos plus que douteux : Stéphane Poncet, candidat FN aux législatives dans la 6e circonscription du Rhône, auteur de caricatures racistes qu’il avait postées sur sa page Facebook, Sidany Doutch, secrétaire de la section du Front National de Meudon, finalement écartée du parti ou encore Alexandre Gabriac, conseiller régional du FN, qui avait dû être suspendu de ses fonctions en mars 2011, suite à la publication de photos le montrant faire un salut hitlérien devant un drapeau nazi. Alors que Marine Le Pen compte élargir son électorat, elle prévient donc : c’est un « non » catégorique à ce type de dérapages. La stratégie est claire : discipline et prudence pour 2014.

VOIR AUSSI

Marine Le Pen : pourquoi les Français l’apprécient de plus en plus ?
Marine Le Pen dit tout sur sa fracture du sacrum et sur l'abolition du mariage gay
Marine Le Pen, Christiane Taubira, Ségolène Royal : elles font l’actu sur Twitter

Dans l'actu