Municipales à Paris 2014 : Hidalgo mise sur les enfants, NKM sur la "liberté"

Municipales à Paris 2014 : Hidalgo mise sur les enfants, NKM sur la "liberté"
Municipales à Paris 2014 : Hidalgo mise sur les enfants, NKM sur la "liberté"
Dans cette photo : Nathalie Kosciusko-Morizet
Elles amorcent leur campagne pour 2014 depuis plusieurs semaines déjà. Cap sur la famille pour Anne Hidalgo, qui met à contribution les petits Parisiens pour discuter de son projet pour la ville. Du côté de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet avait donné rendez-vous à ses soutiens à la Bastille pour un pique-nique bon enfant.
A lire aussi


À moins d’un an des échéances électorales, elles mènent déjà campagne tambour battant, approchant les Parisiens sur le terrain. La candidate socialiste Anne Hidalgo avait ainsi donné rendez-vous aux enfants dimanche 30 juin lors d’un atelier thématique. Invités par Oser Paris, l'association de soutien de l’actuelle adjointe au maire de Paris, les petits Parisiens âgés entre 8 et 14 ans ont pu échanger sur divers sujets comme l’écologie, la culture et le sport, les espaces publics et le transport ou encore l’exclusion. L’idée : obtenir des propositions de ces jeunes citoyens, destinées à faire évoluer Paris. Anne Hidalgo l’assure : les enfants sont « inventifs » et « généreux » et elle compte étudier avec attention les idées qui sortiront de cette matinée de réflexion. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la candidate fait participer des enfants à son projet : elle les avait déjà invités à s’exprimer sur des questions d’aménagement urbain, tels les voies sur berge ou le forum des Halles. Une vraie « méthode » pour la socialiste.

« Mettre Paris en mouvement »

Dimanche en fin de journée, quelques centaines de « volontaires » avaient de leur côté répondu à l’appel de Nathalie Kosciusko-Morizet et s’étaient réunis pour un grand meeting en plein air place de la Bastille, autour d’un pique-nique. La candidate UMP aux municipales y a remercié dans une ambiance bon enfant les sympathisants qui ont permis sa victoire lors de la primaire du 3 juin dernier. Étaient également présents ses équipes de campagne, quelques élus UMP ainsi que ses ex-rivaux à la primaire Jean-François Legaret et Pierre-Yves Bournazel. « Il faut que tous ceux qui ont envie du progrès à Paris, de mettre Paris en mouvement, puissent le faire », a assuré NKM, ajoutant que « le mot clef » pour cette campagne était « la liberté ».