Michèle Delaunay, nouvelle reine de Twitter ?

Michèle Delaunay, nouvelle reine de Twitter ?
Michèle Delaunay, nouvelle reine de Twitter ?
Avec 17 000 tweets au compteur, Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées, serait « the Queen of Twitter » selon son collègue Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire. Une présence importante sur le réseau social parfois critiquée par les internautes, mais aussi saluée par certains de ses homologues.
A lire aussi


Que ce soit pour donner des conseils pendant la canicule de l’été 2012 ou à propos des ministres en bleu, blanc, rouge, on avait pu remarquer que Michèle Delaunay, la ministre déléguée aux Personnes âgées, était une twitta active. Jeudi, son homologue, Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire présent avec elle au Forum « bien vieillir » à Laval a même carrément décidé de la sacrer « Queen of Twitter ».


Et pour cause. Si la ministre n’atteint « que » les 14 000 followers (contre 117 000 pour Najat Vallaud-Belkacem par exemple), elle n’en est pas moins active. Avec un ratio de deux à trois tweets par jour, Michèle Delaunay a déjà posté près de 17 000 messages. Mais s’ils sont pour la quasi-totalité liés à son activité ministérielle, Michèle Delaunay avoue aussi en faire une « récréation ». Dans l’émission « Des clics et des claques » sur Europe 1, le 23 mai dernier, la ministre était en effet longuement revenue sur son utilisation du réseau social. Et face à « la grande appréhension » de Matignon après le tweegate Valérie Trierweiler, Michèle Delaunay est perçue comme celle qui ose. « Cécile Duflot m'a dit "Grâce à toi, je recommence" » avait-elle ainsi tweeté au mois de mai. Une déclaration que la ministre du Logement avait confirmée.

Mais cette utilisation intense de Twitter lui a aussi joué des tours. Michèle Delaunay avoue avoir frôlé le dérapage en juin 2012, alors qu’elle questionnait Manuel Valls sur son action après la disparition de plusieurs jeunes dans la Garonne. D’autres fois, ce sont les internautes qui l’ont interpellée, inquiets du temps passé sur Twitter. « Les ministres se partagent une armée d'une cinquantaine de basheurs professionnels. Si je dis qu'il fait beau, ils disent "vous ignorez les soucis des Français ! " Si je dis qu'il fait mauvais, on me dit "Ah, ces ministres qui ne voient que du noir ! " », en avait-elle conclu sur Canal en avril dernier.

VOIR AUSSI

Karine Berger, Najat Vallaud-Belkacem et Cécile Duflot, stars de Twitter à leurs dépens
Twitter nuit-il à la qualité des débats à l'Assemblée nationale ?
Bleu, blanc, rouge : trois ministres prennent la pose sur Twitter

Dans l'actu