Municipales à Paris : le FN fait de l'ombre au duel NKM-Hidalgo

Municipales à Paris : le FN fait de l'ombre au duel NKM-Hidalgo
Municipales à Paris : le FN fait de l'ombre au duel NKM-Hidalgo
Dans cette photo : Nathalie Kosciusko-Morizet
À six mois des élections municipales, la ronde des sondages démarre : une étude Ifop-Fiducial parue dans le JDD montre que l'écart se resserre à Paris au second tour entre Anne Hidalgo (52,5%) et Nathalie Kosciusko-Morizet(47,5%). Un duel annoncé qui pourrait bien cependant être perturbé par la percée du FN.
A lire aussi
Une mère interdite d'allaiter dans une piscine municipale
bebe
Une mère interdite d'allaiter dans une piscine municipale


Selon un sondage Ifop-Fiducial paru dans le Journal du dimanche, les deux favorites pour les élections municipales de Paris seraient au coude à coude. À six mois de l’échéance de mars 2014, l’écart semble en effet se resserrer entre Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet au second tour. Alors que les précédentes études montraient une candidate socialiste en tête avec huit points d’avance sur sa rivale, Mme Hidalgo est désormais créditée de 52,5% des intentions de vote contre 47,5% pour la candidate UMP. Au premier tour des élections, la députée maire de Longjumeau talonne de près sa principale concurrente, avec 35% des intentions de vote contre 36,5% pour l’actuelle adjointe au maire.

8% pour le FN au premier tour

Reste que le sondage publié ce week-end réserve une surprise dans ce duel annoncé depuis plusieurs mois : la percée du Front National, qui est crédité de 8% des voix au premier tour. Alors que la campagne du candidat frontiste Wallerand de Saint-Just a démarré seulement en juin dernier, l’avocat et trésorier du parti de Marine Le Pen, parachuté depuis la Picardie, gagne ainsi trois points par rapport à un précédent sondage effectué en juin dernier. Une belle avancée, notamment quand on considère que lors des municipales de 2008, le FN avait obtenu environ 3,5% des suffrages. « L'objectif, c'est de briser la bipolarisation qui s'est installée depuis des années dans la capitale », avait annoncé Marine Le Pen en juin dernier, partie en guerre avec son candidat contre les « sœurs jumelles de l'UMPS et du Front pseudo-républicain ». Désormais, le FN s’impose comme la troisième force politique de la capitale, devant les Verts, le Front de gauche ou le MoDem.

Plus d'actu sur : Municipales 2014 à Paris

Actrice porno, à peine majeure, décédée : les candidates inattendues des municipales
Saint-Valentin : des cartes de voeux LOL et politiques pour dire "je t'aime"
Bruni, d'Ormesson, Barbelivien : qui sont les soutiens people de NKM ?