Duflot, Le Pen et Morano : petites phrases et gros mots sur Twitter

Duflot, Le Pen et Morano : petites phrases et gros mots sur Twitter
Duflot, Le Pen et Morano : petites phrases et gros mots sur Twitter
Les petites phrases font souvent couler plus d'encre que les grandes informations. La preuve par trois avec Cécile Duflot, Marine Le Pen et Nadine Morano qui, en quelques mots seulement, sont parvenues à se hisser dans les hauteurs de notre baromètre des femmes politiques sur les réseaux sociaux.
A lire aussi


Christiane Taubira semble décidément indéboulonnable puisqu'elle est une fois de plus la femme politique française la plus fréquemment citée sur les réseaux sociaux au cours de la quinzaine écoulée. Cette fois, explique Charlotte Lesage, responsable communication de Synthesio, « pas de sujets forts qui remontent » mais de nombreux faits divers ou décisions de justice qui conduisent les twittos à tantôt railler, moins souvent féliciter la Garde des Sceaux pour son action.

Cécile Duflot, Manuel Valls et les roms

Cécile Duflot figure une fois de plus en bonne place dans ce baromètre bi-mensuel des femmes politiques sur Twitter. Pour une bonne raison d'abord : l'adoption en Conseil des ministres de sa loi sur l'encadrement des loyers, le 17 septembre, qui, si elle ne fait pas l'unanimité, a le mérite de faire parler de sujets de fond...


... Mais aussi et surtout « grâce » à
son attaque frontale contre Manuel Valls qui, en déclarant que les roms « ont vocation à rentrer chez eux » met, selon Cécile Duflot, en danger le pacte républicain. Une réaction d'une telle virulence contre son collègue qu'elle en aurait presque fait oublier le choc engendré à gauche par la sortie du premier flic de France. Certains observateurs ont d'ailleurs estimé que ces propos auraient dû conduire la ministre EELV à la démission.

Et si Cécile Duflot accède à la deuxième place de ce baromètre, c'est sans doute aussi un peu « grâce » à son compagnon, Xavier Cantat. Quelques jours avant la polémique Valls-Duflot, l'élu EELV de Villeneuve-Saint-Georges (qui s'était déjà fait remarquer cet été avec son tweet acerbe sur le défilé du 14 juillet) avait lui aussi commenté une déclaration de Manuel Valls.

Phrase qui n'a aucun sens:"Ns pensons qu'être Français c'est 1 fierté,1 chance pour la République,1 chance pour la France" @manuelvalls #QAG

— Xavier Cantat (@xaviercantat) September 17, 2013

Marine Le Pen, la France et la catin

Comme à son habitude, Marine Le Pen, portée par la ferveur de ses soutiens sur les réseaux sociaux, truste les hauteurs du classement. Mais ce ne sont finalement pas tant ses partisans que ses détracteurs qui ont boosté le nombre de mentions de la présidente du FN sur Facebook et sur Twitter. Les twittos notamment n'ont guère apprécié que Mme Le Pen qualifie la France de « catin d'émirs bedonnants, la catin du Qatar, de l'Arabie saoudite » lors d'une interview à Europe 1.

D'une manière générale, l'actualité a été « favorable » à Marine Le Pen qui a surfé à sa manière sur la polémique « roms » lancée par Manuel Valls. Ses partisans ont largement commenté et plébiscité ses déclarations sur le sujet, propulsant la présidente du FN sur la deuxième marche du baromètre Synthesio-Terrafemina des femmes politiques.

Nadine Morano, les juges et les cons

Toujours prompte à réagir lorsqu'il s'agit d'intervenir en faveur de Nicolas Sarkozy, Nadine Morano n'a pas failli lorsque la décision de la cour d'appel de Bordeaux dans l'affaire Bettencourt est tombée, le 23 septembre dernier. Le rejet de l'essentiel des requêtes en nullité présentées par la défense, et donc le maintien de la mise en examen de l'ancien président de la République, font douter la trésorière de l'association des amis de Nicolas Sarkozy de l'impartialité de la justice.

En quelques minutes, Nadine Morano commente une décision de justice, ressort l'affaire du mur des cons... « Une question me taraude je souhaite que la liste des juges membre du syndicat honteux de la magistrature soit publiée #murs des cons ». Une perche tendue que quelques twittos n'ont pas manqué de saisir. Une sortie remarquée en trois tweets qui vaut donc à Morano une très honorable quatrième place dans ce baromètre.

Dans l'actu