"Barbe" et "chèche" : la mère d'un des otages répond à Marine Le Pen

"Barbe" et "chèche" : la mère d'un des otages répond à Marine Le Pen
"Barbe" et "chèche" : la mère d'un des otages répond à Marine Le Pen
Si les quatre ex-otages français revenus du Niger ont gardé « barbe et chèche » à la sortie de leur avion, mercredi 30 octobre, c'était avant tout en signe de « solidarité avec les autres otages restés là-bas », a déclaré ce jeudi la mère de Pierre Legrand.
A lire aussi
Les mères de deux enfants travaillant à plein temps sont 40% plus stressées
News essentielles
Les mères de deux enfants travaillant à plein temps sont...


Après les propos controversés de Marine Le Pen sur Europe 1, les proches des ex-otages au Niger ont tenu à mettre les choses au clair. Interviewée par iTélé, la mère de Pierre Legrand a tenu à souligner que les quatre hommes avaient « dit clairement que garder barbe et chèche » était « en solidarité avec les autres otages restés là-bas ». « Ça leur appartient, on a trouvé ça très touchant qu'ils se sentent solidaires des autres », a poursuivi Pascale Legrand.

Parmi les sept Français encore otages dans le monde, Serge Lazarevic et Gilberto Rodriguez Leal sont ainsi retenus au Sahel et Francis Collomp au Nigeria. Les quatre hommes libérés mardi « ne sont pas des personnalités médiatiques. Être projetés comme ça devant les médias, ce n'est pas évident, ils ont besoin de se protéger », a insisté celle qui a retrouvé son fils après trois ans de captivité.

« Le vernis du FN craque »

Malgré la clarification apportée par les familles, les propos tenus ce matin par Marine Le Pen n'en finissent pas de susciter les réactions à gauche comme à droite. La présidente du FN s'est en effet déclarée gênée par la « barbe » et la réserve dont ont fait preuve les quatre ex-otages français à leur retour en France après plus de trois ans de captivité. « Cet otage avec le chèche sur le visage. Cela mérite quelques explications de leur part », a-t-elle notamment souligné.

Pour la porte-parole du gouvernement, Najat Belkacem, la présidente du FN a fait preuve d'une « invraisemblable indécence à l'égard d'otages libérés après plus de 3 ans de captivité ». A l'UMP, le directeur de cabinet de Jean-François Copé, Jérome Lavrilleux, a également condamné les propos de Marine Le Pen : « le vernis craque » affirme-t-il dans un tweet.

Tweet de Najat Belkacem

Tweet de Jerome Lavrilleux


Face à la polémique, la présidente du Front national est revenue, plus tard dans la matinée, sur ces propos, plaidant la « maladresse » alors qu'elle voulait, assure-t-elle, dénoncer une « instrumentalisation » des otages. « Manifestement, je me suis exprimée de manière maladroite puisqu'il ne s'agissait en aucun cas dans mon esprit, d'émettre la moindre critique à l'égard des otages », a ainsi expliqué Marine Le Pen sur RTL.



Ex-otages : Marine Le Pen revient sur ses... par ITELE

VOIR AUSSI

Marine Le Pen "étonnée" par la barbe et le chèche des ex-otages
Qui sont les sept otages français encore détenus dans le monde ?
Le Pen, Taubira, Royal : les femmes politiques entre bad buzz et gros lol sur Twitter