Municipales 2014 à Paris : Frigide Barjot soutient NKM qui prend ses distances

Municipales 2014 à Paris : Frigide Barjot soutient NKM qui prend ses distances
Municipales 2014 à Paris : Frigide Barjot soutient NKM qui prend ses distances
Dans cette photo : Nathalie Kosciusko-Morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet a gagné une nouvelle alliée dans la bataille qu'elle mène dans la perspective des municipales 2014 à Paris. Samedi, lors d'un rassemblement visant à fêter le premier anniversaire de la Manif pour tous, son égérie, Frigide Barjot, à en effet apporter son soutien à l'ancienne ministre de l'Écologie. Un soutien que cette dernière ne semble toutefois pas voir d'un très bon œil.
A lire aussi


« À l’Assemblée, elle a combattu l’adoption, la PMA et la GPA ». C’est en ces termes que Frigide Barjot a fait référence à Nathalie Kosciusko-Morizet, ce dimanche, lors d’un rassemblement visant à fêter l’anniversaire de la première manifestation des opposants au mariage homosexuel. Selon lefigaro.fr, L’ex-égérie de la Manif pour tous, désormais présidente du mouvement L’Avenir pour tous, a profité de son intervention pour apporter son soutien à l’élue UMP dans la perspective des municipales de 2014 à Paris. « Il n’y a pas 36 solutions, sinon, c’est Anne Hidalgo », a-t-elle lancé devant un parterre de militants, parmi lesquels se trouvaient Franck Margain, allié chrétien-démocrate de NKM et Anne-Sophie Souhaité-Grouchka, chef de file de la candidate UMP à la mairie de Paris dans le 13e arrondissement.

Mais en contrepartie de son soutien, Frigide Barjot aurait souhaité faire signer à l’ancienne ministre de l’Écologie de Nicolas Sarkozy une charte proposant d’inscrire la définition du mariage homme/femme dans la Constitution et, par la même occasion, de remplacer le mariage homosexuel par l’expression « alliance civile ». Et alors que Franck Margain a d’ores et déjà promis que ce texte serait « examiner favorablement », Nathalie Kosciusko-Morizet a elle balayé cette éventualité. Interrogée sur Twitter par un journaliste du Huffington Post sur sa position vis-à-vis de cette proposition, elle a clairement pris ses distances avec Frigide Barjot.