Homophobie : la France plus tolérante, malgré un noyau dur persistant

Homophobie : la France plus tolérante, malgré un noyau dur persistant
Homophobie : la France plus tolérante, malgré un noyau dur persistant
Un rapport de l'association SOS homophobie publié lundi conclut que la société française est plus ouverte et plus tolérante face à l'homosexualité, même si un noyau dur d'homophobie résiste. La crise serait la cause du durcissement des commentaires homophobes au travail.
A lire aussi


L’association SOS homophobie a publié lundi un rapport qui conclut que la société française est plus ouverte et plus tolérante face à l’homosexualité, même si un noyau dur d’homophobie résiste. Elisabeth Ronzier, présidente de l’organisme, a indiqué que le nombre de témoignages recueillis dénonçant des agressions physiques à l’encontre des homosexuels aurait progressé en un an de 5%, atteignant 1 556.

En effet, les chiffres communiqués dans ce rapport sont uniquement établis à partir des témoignages reçus par l'association, grâce auxquels on a pu savoir qu’Internet reste le bastion des actes de lesbophobie, gayphobie, biphobie ou transphobie (LGBTphobie). Par ailleurs, Mme Ronzier souligne que « la crise et les difficultés durcissent les rapports sociaux » et que « les employeurs et collègues affichent plus librement leur homophobie ». 69 % des signalements proviennent d'hommes, mais les cas concernant les lesbiennes ont augmenté de 28%, et ceux concernant les transsexuels sont passés de 8 en 2008 à 66 en 2011, soit une hausse de 54%.

Les départements où les témoignages homophobes sont les plus nombreux sont Paris, le Nord, la Gironde, le Rhône, le Var, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne. En ce qui concerne les agressions physiques, elles sont passées de 125 cas en 2010 à 152 en 2011. La publication de ce rapport intervient à quelques jours de la Journée mondiale contre l’homophobie célébrée le 17 mai.

Lire le rapport annuel 2012 de SOS Homophobie

Alexandra Gil

Avec AFP
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Mariage gay : 63% des Français disent oui
François Hollande favorable au mariage gay
Les entreprises françaises ne sont pas gay-friendly