Selon Luc Chatel, Vincent Peillon reprend le maréchal Pétain sur la morale laïque

Selon Luc Chatel, Vincent Peillon reprend le maréchal Pétain sur la morale laïque
Selon Luc Chatel, Vincent Peillon reprend le maréchal Pétain sur la morale laïque
Alors que le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon appelle à un « redressement intellectuel et moral » de la France et souhaite créer des cours de « morale laïque » dans les écoles, Luc Chatel, député UMP, a comparé ses propos avec ceux du maréchal Pétain en 1940.
A lire aussi


A la veille de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, a annoncé dans une interview au JDD la mise en place de cours de « morale laïque » dès la rentrée 2013. Son objectif : opérer la « refondation de l’école républicaine » en l’accompagnant d’un retour sur les valeurs. « La morale laïque c’est comprendre ce qui est juste, distinguer le bien du mal, c’est aussi des devoirs autant que des droits, des vertus, et surtout des valeurs », explique le ministre, qui « souhaite pour l’école française un enseignement qui inculquerait aux élèves des notions de morale universelle, fondée sur les idées d’humanité et de raison ». Avant d’ajouter : « le redressement de la France doit être un redressement matériel mais aussi intellectuel et moral ».

Une déclaration qui a immédiatement fait tiquer Luc Chatel, député UMP mais également prédécesseur de M. Peillon au ministère de l’Education nationale. Ce dernier a en effet réagit dans un tweet, voyant dans l’interview de M. Peillon « mot pour mot l'appel du maréchal Pétain ». « Effarante interview de PEILLON dans le JDD : « redressement intellectuel et moral », mot pour mot l'appel du maréchal PETAIN le 25 juin 1940 », écrit ainsi M. Chatel sur son compte Twitter. Dans son discours du 25 juin 1940, dans lequel Philippe Pétain annonce aux Français les conditions de l'armistice, il évoque effectivement « un redressement intellectuel et moral ».

« Ça n’a pas d’importance »

La réaction de Vincent Peillon à cette attaque ne s’est pas fait attendre. Invité sur France Inter lundi matin, le ministre a décidé de répondre par le mépris au député de droite. « Je suis un peu désolé qu’il ait fait ça. Pour lui », a-t-il commenté. « Toute ma tradition est au contraire, le conseil national de la résistance. C’est approximatif, excessif, ça n’a pas d’importance », a-t-il ajouté. Le président François Hollande a par ailleurs défendu son ministre lundi et sa volonté de mettre en place des cours de morale laïque. « C'est le sens de ma volonté, que le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a rappelée, de faire que la morale laïque puisse être enseignée de l'école élémentaire jusqu’à la terminale pour transmettre aux enfants les principes et les comportements du vivre-ensemble », a-t-il déclaré lors d’un déplacement à Trappes (Yvelines).

VOIR AUSSI

Rythme scolaire : Peillon programme la fin de la semaine de 4 jours
Rentrée scolaire 2012 : Peillon promet un enseignant par classe
Allocation de rentrée scolaire 2012 : une revalorisation de 25%