Ségolène Royal : "sur le banc de touche" mais bientôt au gouvernement ?

Ségolène Royal : "sur le banc de touche" mais bientôt au gouvernement ?
Ségolène Royal : "sur le banc de touche" mais bientôt au gouvernement ?
Dans cette photo : Ségolène Royal
Alors que certains de ses proches, dont Najat Vallaud-Belkacem, évoquent l'entrée de Ségolène Royal dans l'équipe ministérielle, il semble que la principale intéressée elle-même ne s'opposerait pas à une candidature. « Quand on est en politique, on ne s'interdit rien » confie-t-elle.
A lire aussi


« Sur le banc de touche », Ségolène Royal se verrait bien « rentrer sur le terrain » à nouveau. Répondant à une poignée de journalistes avant le vote du budget du conseil régional à Poitiers et filant la métaphore sportive, la présidente socialiste de Poitou-Charentes, interrogée sur son éventuel désir de redevenir ministre, a ainsi confié que si « une possibilité s’ouvre à [elle]… », elle n’hésiterait certainement pas. La candidate malheureuse aux dernières élections législatives et qui avait vu lui échapper le perchoir de l’Assemblée nationale confirme ainsi qu’elle ne perd toujours pas de vue ses ambitions nationales. Le même jour, sur France 3, elle affirmait cependant qu’elle ne souhaitait « faire aucun commentaire sur les bribes d’informations qui surgissent ici ou là ».

Pas de doute pour Najat Vallaud-Belkacem

Ces propos interviennent quelques jours après que Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ancienne protégée de la « Madone » du PS, a déclaré que Mme Royal avait « les qualités » pour entrer au gouvernement. Questionnée sur RTL, la ministre des Droits des femmes a par ailleurs affirmé sa certitude de voir un jour l’ancienne candidate à la présidentielle redevenir ministre. Quand le journaliste relance Mme Vallaud-Belkacem pour savoir si « cela viendra », cette dernière répond ainsi sans hésitation : « Bien sûr ». Une certitude qui n’est malgré tout pas partagée par tous les membres du gouvernement. Interrogé sur ce sujet par Anne-Sophie Lapix dimanche dernier, Vincent Peillon n’as pas été aussi catégorique. « Si vous étiez François Hollande, feriez-vous rentrer Ségolène Royal au gouvernement ? », lui demande la journaliste. « Je ne suis pas président de la République, ce sont des responsabilités très lourdes. Par ailleurs je n'ai pas quatre enfants avec elle. Et donc, franchement, je ne sais pas ce que je peux vous dire », a répondu le ministre de l’Éducation nationale. Il s’est cependant fendu d’un compliment pour la présidente de Poitou-Charentes, en affirmant que c’était « une femme à qui la vie politique française doit beaucoup ».

Voir l'interview de Ségolène Royal



Crédit photo : Abaca

VOIR AUSSI

Martine Aubry et Ségolène Royal, les femmes qui manquent au gouvernement
Ségolène Royal nouvelle porte-parole des patrons de PME ?
Ségolène Royal : pourquoi elle ne sera pas à l'université d'été du PS
Ségolène Royal remercie les auteurs qui ont évoqué la jalousie de Valérie Trierweiler
Femmes, femmes, femmes du gouvernement