Égalité des sexes : la France peut mieux faire... sur les tâches ménagères

Égalité des sexes : la France peut mieux faire... sur les tâches ménagères
Égalité des sexes : la France peut mieux faire... sur les tâches ménagères
L'EIGE (European Institute for Gender Equality) a révélé en juin sa première analyse comparée des inégalités hommes/femmes dans différents domaines tels que les salaires, l'emploi ou l'éducation. L'enquête révèle un Indice de l'égalité des sexes moyen de 54 sur 100 dans l'Union Européenne. La France fait un peu mieux que la moyenne européenne, mais reste loin derrière les pays nordiques.
A lire aussi


L’EIGE (European Institute for Gender Equality, soit « Institut Européen pour l’Égalité des sexes ») a présenté ce mois-ci son premier rapport sur les différents pays de l’Union Européenne. Une analyse comparée de différents domaines révélateurs d’inégalités : salaires, emploi, éducation, partage des tâches ménagères… Après trois ans de recherches, l’organisme dépendant de l’Union Européenne a créé l’Indice de l’égalité des sexes, qui note les différents pays-membres sur une échelle de 1 à 100, 100 représentant l’égalité totale entre hommes et femmes.

L’Union Européenne, à mi-chemin vers l’égalité

Le score moyen des pays de l’Union Européenne atteint le faible score de 54 sur 100, soit à peine plus de la moitié. « Malgré cinquante ans d’actions et de décisions au niveau européen, des états-membres n’ont pas encore réussi à dépasser les écarts entre les sexes », déplore Virginia Langbakk, directrice de l’EIGE, « c’est pourquoi les efforts doivent être poursuivis ». Les différents domaines relèvent des disparités : « Les résultats obtenus dans le domaine du pouvoir accuse le plus grand écart entre hommes et femmes avec un score moyen de 38 dans l’Union Européenne. La large différence entre le nombre de femmes et d’hommes décisionnaires au sein de l’Europe des 27 appelle à une amélioration de nos politiques », explique-t-elle.

Qui sont les bons et les mauvais élèves de la parité ?

Sans surprise, les pays nordiques se hissent en tête du classement avec un score de plus de 70 sur 100. La Suède gagne la palme de l’égalité des sexes avec 74,3 sur 100, suivie de près par le Danemark et son Indice de l’égalité des sexes de 73,6 sur 100. Sur la troisième place du podium, la Finlande peut se réjouir de son 73,4. Parmi les moins bien classés, on retrouve des pays davantage défavorisés tels que la Roumanie, avec un regrettable 35,3 sur 100, la Bulgarie, qui fait à peine mieux avec 37 sur 100 et enfin la Grèce, qui obtient  40 sur 100.

Où se situe la France par rapport aux autres ?

La France se situe légèrement au-dessus de la moyenne européenne avec le score de 57,1 sur 100. En comparant les résultats de l’Hexagone avec ceux de l’Union Européenne, quelques différences peuvent être relevées : les Français font en moyenne mieux que leurs voisins au niveau des ressources financières et de la situation économique, au niveau des connaissances et du nombre de femmes décisionnaires au niveau politique et économique. Dans le domaine de la santé, nous faisons également mieux que le reste de l’Europe.

Le secteur qui pêche est le partage du temps (tâches ménagères, enfants) entre hommes et femmes. Pour revoir le prochain Indice de l’égalité des sexes à la hausse : messieurs, à vos balais et vos poussettes !


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Roman Polanski juge que l'égalité de sexes est un concept "idiot"
Égalité des sexes, prostitution : Najat Vallaud-Belkacem étudie le modèle suédois
Egalité hommes-femmes : la France perd du terrain au classement mondial