Burqa : comment les forces de l’ordre vont appliquer la loi

Burqa : comment les forces de l’ordre vont appliquer la loi
Burqa : comment les forces de l’ordre vont appliquer la loi
Dès lundi prochain, le port du voile intégral dans les lieux publics sera interdit. Nul doute que l’application de cette loi reste délicate. Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant en a précisé hier les principaux contours.
A lire aussi

Le 11 avril prochain, la loi interdisant le port de la burqa dans les lieux publics entrera en vigueur. Pour garantir son application, le gouvernement adopte une démarche pédagogique. Il y a quelques semaines, une campagne d’information « La République se vit à visage découvert » était mise en place. Hier, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a expliqué aux forces de l’ordre la procédure en cas de verbalisation. Le fait de porter une tenue dissimulant le corps et le visage est sanctionné d’une amende de 150 euros. Le port du simple voile n’est pas concerné. En cas de verbalisation, le policier invitera la femme à se découvrir le visage pour contrôler son identité. Si elle refuse, elle pourra être conduite au poste de police.  Par espaces publics, la loi vise les transports publics, les parcs, les jardins publics, les commerces, également les cinémas, restaurants, gares etc. La loi ne s’appliquera pas dans les lieux privés (hôtels, entreprises, voitures sauf en tant que passagers et évidemment lieux de cultes).

VOIR AUSSI

Pas de voile pendant les sorties scolaires
Voile intégral : l’interdiction adoptée par le parlement
Burqa et voile islamique au travail

L’INFO VUE PAR NOS MEMBRES

Jusqu'à 150 euros d'amende pour le port de la burqa