Movember : 5 astuces pour entretenir sa moustache

Movember : 5 astuces pour entretenir sa moustache
Movember : 5 astuces pour entretenir sa moustache
Comme chaque année et ce, depuis plus de dix ans, le « Movember » revient au mois de novembre. Belle habitude que voilà… Dès lors, si votre compagnon décide de s'engager afin de sensibiliser l'opinion publique aux maladies masculines, autant que sa moustache fasse sensation. Voici justement quelques conseils pour l'y aider.
A lire aussi

Si le Movember est peu connu du grand public, en France tout du moins (la deuxième édition n'ayant eu lieu que l'an passé), le mouvement existe depuis 2003. Né de l'union des mots « moustache » et « november », l'association australienne Movember Foundation Charity a pour objet d'inciter ces messieurs (et peut-être Tata Germaine qui a toujours un peu piqué) à se laisser pousser les bacchantes. Le but de cet attribut capillaire peu commun est, justement, d'attirer l'attention du grand public au sujet de maladies masculines, à l'instar du cancer de la prostate.

Pour participer, il vous suffit de vous inscrire sur le site movember.com et de débuter le mois de novembre en ayant le visage complètement glabre. Et c'est là que les choses se corsent : comment réussir ma moustache, et comment vais-je l'entretenir ? Pas de panique, on vient à la rescousse.

1) Tentez de vous dégoter une paire de ciseaux assez fine et petite. Soit dans une boutique spécialisée (comme un barbier, voire une pharmacie), soit en convertissant un coupe-coupe à cet usage. Ciseaux pour couture, pour manucure...et même ciseaux de dissection (à nettoyer avec soin, sous peine de très vite empester le cadavre de crapaud ou de souris). Taillez ensuite votre moustache pour faire en sorte que les poils ne dépassent pas la moitié de votre lèvre supérieure. Vous pouvez également choisir de laisser ou non pousser votre toison au-delà de la commissure de vos lèvres, suivant l'effet recherché. Une coupe tous les un à trois jours est conseillée, en fonction de votre vitesse de pousse.



2) Les poils de votre moustache sont récalcitrants ou, au contraire, bien trop fins ? Il peut être utile d'acquérir de la cire à moustache. La Stern hongroise fait très bien l'affaire. Elle vous permettra, chaque matin, de donner de la tenue à votre attribut. Si vous laisser pousser vos poils au-delà de la commissure des lèvres, vous pourrez alors tenter de vous prendre pour Napoléon III. Ou Dalí, au choix. Mais vous n'aurez pas assez de matière pour avoir une moustache de quatre mètres de long, sauf à continuer l'expérience après Movember.


3) Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est préférable de vous servir d'un peigne à moustache. Cela vous permettra de transformer un paquet difforme et hirsute en une chevelure faciale civilisée, surtout après avoir enduit vos poils de cire. Un peigne à moustache, plus petit que la moyenne, est recommandé, mais un peigne classique aux dents resserrées fera lui aussi l'affaire.

4) Tailler votre moustache au ciseau est important mais pas suffisant pour obtenir un bel effet ni pour garantir une certaine forme de confort. Il vous faudra également la tailler au rasoir. Le mieux est le coupe-chou, cette lame de cow-boy » street-crédible » que n'aurait pas reniée Lee Van Cleef, mais un rasoir jetable pourra également remplir son office, bien que moins précis. Les parties à élaguer à l'aide de cet objet sont le contour des commissures des lèvres, le milieu de la moustache juste au-dessus de la lèvre supérieure, ainsi que les quelques millimètres entre votre nez et vos poils. Vous ne voulez pas que ceux-ci viennent intempestivement chatouiller vos narines, n'est-ce pas ?

5) Dernière astuce, et peut-être la plus importante : faites tout pour garder votre niveau de confiance en vous à son niveau le plus haut tout au long du Movember. Porter une moustache n'est pas un acte anodin et peut gêner plus d'un homme (ou Tata Germaine) devant le poids du regard d'autrui. Soyez simplement fier de votre apparence délicieusement désuète et vous aurez peut-être une chance d'égaler le swag de David Suchet incarnant Hercule Poirot.