25 astuces faciles pour se mettre au zéro déchet dès maintenant

Astuces faciles pour se mettre au zéro déchet
Astuces faciles pour se mettre au zéro déchet
Le zéro déchet peut paraître compliqué et fastidieux à mettre en place. Et pourtant, certains reflexes faciles à intégrer dans son quotidien suffisent parfois à réduire significativement ses déchets. Auriane Hamon, journaliste et autrice de "Mon petit cahier zéro déchet" et "365 idées douces pour la planète" nous livre ses conseils.
A lire aussi

"Nous n'avons pas besoin d'une poignée d'individus parfaitement zéro déchet. Nous avons besoin de millions de personnes imparfaites mais qui font de leur mieux." C'est le discours que tient la grande prêtresse du zéro déchet Anne-Marie Bonneau (@zerowastechef sur Instagram), selon qui il n'y a pas de gestes "inutiles" en matière d'écologie. Un point de vue partagé par Auriane Hamon, journaliste et autrice de Mon petit cahier zéro déchet (éditions Solar) et 365 idées douces pour la planète (Tana Éditions) qui nous livre ses conseils pour nous mettre doucement mais sûrement au zéro déchet.

Car si le recyclage est aujourd'hui capital, il n'est malheureusement pas suffisant. Comme le rappelle Auriane Hamon, "les déchets recyclables sont triés et valorisés - retransformés en objets ou incinérés pour être transformés en énergie ou en biogaz - mais seuls 25% des plastiques sont recyclés. Le reste des déchets non recyclables sont amenés en décharge et enfouis et continuent donc de polluer les sols."

En tout, ce sont 568 kilos de déchets ménagers qu'une personne génère en une année, soit deux fois plus qu'il y a 40 ans.

Avant de s'y mettre, l'autrice rappelle qu'il est essentiel de se montrer "patient·e et indulgent·e avec soi-même, il faut y aller petit à petit et se fixer des objectifs réalisables, commencer pièce par pièce et surtout, rester compréhensif·ve avec son entourage qu'il s'agit de motiver sans en faire trop." Car se mettre au zéro déchet ne se fait généralement pas du jour au lendemain. Et certains gestes sont plus faciles à intégrer dans son quotidien que d'autres.

A l'occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, voici 25 petits gestes préconisés par Auriane Hamon pour s'initier dès aujourd'hui au zéro déchet.

Se mettre au zéro déchet... quand on fait ses courses

  • Éviter les emballages non recyclables et préférer le carton ou le verre au plastique.
  • Fréquenter le rayon vrac et le rayon à la coupe en prévoyant ses contenants (tupperware, bocaux, sacs à vrac...)
  • Se concocter un kit courses en vrac (un panier, des bocaux, des tote bag...) à mettre dans son coffre de voiture ou dans son entrée pour ne pas les oublier.
  • Aller chez les petits commerçants de son quartier avec ses propres contenants.
  • S'en tenir à sa liste de courses.

Se mettre au zéro déchet... dans ma cuisine

  • Se mettre au compost : cela permet en moyenne de réduire d'un tiers ses déchets ménagers.
  • Accommoder les restes dans des recettes simples (quiches, wok, gratins, soupes...).
  • Préparer soi-même un maximum : ses plats mais aussi ses yaourts, par exemple, ses goûters, etc...
  • Utiliser les restes dans de nouvelles recettes : des fanes de carottes pour un pesto, des fanes de poireaux pour un potage, faire des chips d'épluchures pour éviter le gaspillage
  • Planifier ses menus à la semaine : c'est la bonne astuce, elle demande de l'organisation mais elle fait gagner du temps. On peut essayer de "batch cooker" : cela consiste à cuisiner le dimanche pour toute la semaine, en préparant le riz, les pâtes, en faisant précuire la viande et les légumes et ensuite, il n'y a plus qu'à assembler.

Se mettre au zéro déchet... dans ma salle de bain

  • Remplacer les cotons et cotons-tiges - et de façon générale les objets à usage unique - par des lingettes lavables, un cure-oreille (oriculi) ou un coton-tige réutilisable.
  • Faire soi-même ses produits de beauté.
  • Utiliser des soins solides : shampoings, savons, dentifrice, déodorant...
  • Installer un bac de tri pour les éventuelles déchets recyclables qui restent.
  • Faire des économies d'eau : ne pas la laisser couler quand on se brosse les dents, prendre des douches de moins de 5 minutes...

Se mettre au zéro déchet... quand je sors

  • Acheter une gourde et l'emmener avec soi.
  • Prévoir un mug rétractable ou un thermos pour les cafés à emporter.
  • Refuser la paille en plastique et la serviette en papier au restaurant ainsi que le sucre et le chocolat du café.
  • Investir dans une paille en inox ou en bambou si vous aimez boire à la paille.
  • Privilégier les plats du jour plutôt qu'un plat à la carte concocté uniquement pour soi et ne pas hésiter à demander un doggy bag - dans un récipient réutilisable - pour ne pas gaspiller les restes.

Se mettre au zéro déchet... sur mon lieu de travail

  • Avoir une gourde avec soi.
  • Utiliser un mug à soi, pour éviter les gobelets plastique
  • N'imprimer que si nécessaire, en mode brouillon noir et blanc et faire un bac à brouillons avec les impressions qui ne servent plus
  • Éteindre l'ordinateur et l'écran en partant le soir car ça consomme de l'électricité et c'est aussi une forme de déchet
  • Se déplacer pour poser une question à sa collègue en face plutôt que d'envoyer un mail, qui génère énormément de pollution en transitant par les data center. Le numérique génère autant de gaz à effet de serre que l'aviation civile et les data center émettent à eux seuls 25% de ces gaz à effet de serre.

Ces gestes simples sont un excellent départ pour commencer. Mais, comme le souligne Auriane Hamon, le zéro déchet, ce n'est pas seulement réduire ce qui finit à la poubelle. C'est revoir de manière plus globale sa façon de consommer. "L'important, désormais, c'est de réduire la consommation, la production de produits neufs et de prolonger la durée de vie des objets existants", explique l'autrice. "Tous ces objets sous lesquels on croule épuisent les ressources non renouvelables de la planète. Il est urgent d'agir et à notre niveau, c'est sur ce point qu'on peut agir."