Appel aux dons : il manque 5 millions d'euros aux Restos du Coeur

Appel aux dons : il manque 5 millions d'euros aux Restos du Coeur
Appel aux dons : il manque 5 millions d'euros aux Restos du Coeur
En raison de l'augmentation du nombre de personnes bénéficiant de leurs services, les Restos du cœur demandent plus d'aides financières. Selon l'association, il lui faudrait 5 millions d’euros supplémentaires pour assurer correctement son action en 2012.
A lire aussi


Les Restos du Cœur aident, mais il faut les aider aussi. C’est en substance le message qu’a adressé aujourd’hui à l’AFP Olivier Berthe, le président de l’association fondée par Coluche. Il vient en effet de lancer un appel aux dons afin que les Restos du Cœur puissent faire face à une augmentation de la demande depuis le début de leur campagne hivernale. « Sur les trois dernières années, nous avons malheureusement constaté une hausse de 25% des personnes accueillies. Et depuis le début de cette campagne, nous enregistrons encore de l'ordre de 5 à 8% de personnes supplémentaires, avec parfois, dans certains départements, des pics pouvant atteindre jusqu'à 15% » a-t-il déclaré. Selon lui, c’est d’ailleurs « la situation économique de la France, le chômage qui dure et les problèmes de minimas sociaux » qui font qu’aujourd’hui « les personnes qui ont besoin des Restos du cœur ou de l'aide d'autres associations humanitaires pour se nourrir et vivre correctement sont de plus en plus nombreuses ».
Olivier Berthe a donc également détaillé les besoins de l’association, précisant qu' « aux Restos du cœur, un repas coûte environ un euro. L'an dernier, on a servi 109 millions de repas à 860.000 bénéficiaires. Si on devait constater 5% de personnes en plus durant toute la durée de la campagne, soit l'hypothèse basse, cela représenterait 5 millions d'euros de besoins en plus ». Et même si les membres des Restos sont parvenus tant bien que mal à conserver l’aide européenne, « celle-ci reste au même niveau qu’il y a deux ou trois ans » et ne suffit plus. « Quant aux finances publiques, elles sont très mal en point » regrette Olivier Berthe pour qui les Restos doivent maintenant « faire plus avec moins ».
Rappelons que les différentes actions de solidarité des Restos du cœur sont financées à un tiers par des fonds publics et à deux tiers par des fonds privés (dons, legs, bénéfices des « Enfoirés »). À noter que cette année, pour sa 27e campagne d’hiver, l’association compte près de 60 000 bénévoles.

Alexandre Roux

(Source : tf1.fr)
Crédit photo : Restos du Cœur

VOIR AUSSI

Restos du Cœur : lancement de la 27e campagne d'hiver
Restos du Cœur : « de plus en plus de monde chaque année »
Restos du Cœur : 107 millions de repas distribués cet hiver