La parité hommes-femmes ferait bondir le PIB français de 7%

La parité hommes-femmes ferait bondir le PIB français de 7%
La parité hommes-femmes ferait bondir le PIB français de 7%
Nouvel argument en faveur la parité professionnelle : engager autant de femmes que d'hommes permettrait, selon une étude du cabinet de conseil Booz&Company, d'améliorer la rentabilité d'une entreprise et de stimuler la croissance d'un pays.
A lire aussi
Une femme allongée dans des poubelles : la couverture de brochure qui fait bondir
News essentielles
Une femme allongée dans des poubelles : la couverture de...


« Si Lehman Brothers s’était appelé Lehman Sisters, la banque n’aurait pas fait faillite » : la boutade circule dans les milieux de la finance mais elle prend ses racines dans de nombreuses études qui affirment qu'employer plus de femmes permettrait de booster les performances financières et boursières des sociétés. La dernière en date est celle du cabinet de conseil Booz&Company, intitulée « Troisième milliard », qui garantit que le PIB de la France augmenterait de 7% si la parité professionnelle était respectée. 

En Allemagne, augmentation du PIB de 7% également, 8% aux Etats-Unis, en Chine et au Royaume-Uni, 10% en Espagne et 19% en Italie. L’étude, qui a analysé les données de 128 pays, enregistre les plus grosses progressions de PIB en Inde avec plus 45% et en Egypte avec plus 56%. Ces résultats découleraient notamment d’un surplus de croissance lié à une consommation des ménages dopée par deux salaires et à une création d’emplois dans le secteur des services. En effet, les femmes habituellement exécutantes des tâches ménagères délégueraient ces corvées à de tierces personnes.

La France, dixième en matière d’intégration des femmes dans la vie professionnelle

L’étude de Booz&Company permet également d’établir un classement sur la parité dans le monde du travail. Critères pris en compte : évolution dans le travail, niveau d’éducation et de diplôme, accès à l’entrepreunariat, niveau des salaires... Le dernier de la liste étant la principale faiblesse de la France, qui pointe à la dixième place, loin de l’Australie, de la Norvège ou de la Suède, juste derrière l’Allemagne et la Belgique, mais devant le Royaume-Uni ou les Etats-Unis. Mais le nouveau gouvernement travaille activement sur le sujet et espère atténuer ces inégalités.

L’étude complète en anglais

VOIR AUSSI

Top 15 des PME françaises les plus performantes dirigées par des femmes
Les hommes ne domineront bientôt plus le monde
Egalité hommes-femmes : la France perd du terrain au classement mondial