Le gouvernement prévoit la suppression de l’ISF

Le gouvernement prévoit la suppression de l’ISF
Le gouvernement prévoit la suppression de l’ISF
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Après l’Espagne et l’Allemagne, c’est la France qui s’attaque à l’impôt sur la fortune et a demandé sa suppression, après avoir également supprimé le bouclier fiscal. Mais cette « réforme fiscale » risque de coûter très chère à l’Etat, à hauteur de 4 millions d’euros perdus.
A lire aussi
Inégalités salariales : Marlène Schiappa dévoile le plan du gouvernement pour y mettre fin
News essentielles
Inégalités salariales : Marlène Schiappa dévoile le plan...

Selon Nicolas Sarkozy, la suppression du bouclier fiscal va de pair avec la suppression de l’ISF. Cependant, les conséquences risquent d’être très lourdes puisque, alors que la bouclier fiscal fait gagner 700 millions d’euros à la France, la suppression de l’ISF pourrait accroître le déficit budgétaire français de plus de 4 millions d’euros.

Un groupe de travail sur la fiscalité animé par François Barouin a été organisé afin de discuter des possibilités et des modalités de suppression de l’ISF. En effet, le Ministre du budget a déclaré qu’ils étudiaient « trois ou quatre scénarios et [...] travaillons sur le scénario de la suppression complète de l'ISF en parallèle de la suppression complète du bouclier fiscal ».

En revanche, Nicolas Sarkozy plaide en faveur de cette réforme, en ajoutant croire « au capitalisme familial, pas au capitalisme financier». Le groupe de travail se réunira le 1er mars à Matignon en présence du Premier ministre, et c’est le 3 mars que les pistes de la réforme évoqueront les pistes retenues et celles qui sont écartés.