Le " Selfie " au volant fait ses premières victimes sur la route

Le " Selfie " au volant fait ses premières victimes sur la route
Le " Selfie " au volant fait ses premières victimes sur la route
La nouvelle mode du « selfie » au volant peut-elle provoquer une augmentation significative du nombre de morts sur la route? Cette pratique, qui consiste à se prendre soi-même en photo, à bout de bras, et poster le résultat sur le réseau social Instagram et sur Twitter, gagne du terrain, surtout aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne… mais aussi en France. Pourtant, le « selfie » au volant, de plus en plus populaire chez les jeunes conducteurs, serait bien plus dangereux que de répondre à un appel voire de lire un sms en conduisant.
A lire aussi


Certes, les premières victimes d’accidents liés à la prise de « selfie » au volant d’une voiture n’engorgent pas encore les hôpitaux. Mais les cas recensés se multiplient à travers le monde. Selon un article paru vendredi 1er novembre dans le quotidien britannique Metro, de nombreux experts craignent une augmentation significative du nombre de tués sur la route, en raison de cette nouvelle pratique particulièrement populaire chez les jeunes conducteurs, plus exposés car moins attentifs et plus inexpérimentés que les autres.

Sur Instagram les adeptes du « selfie driving » s'affichent fièrement au volant de leur voiture. Deux « hashtags » reviennent sur ce réseau de partage d'images, #driving et #drivinghome, tandis que sur Twitter, le hashtag #selfiedriving est utilisé pour se moquer des adeptes de cette pratique particulièrement dangereuse.

Les jeunes conducteurs sont plus distraits donc plus exposés

« Ils sont facilement distraits lorsqu’ils sont derrière le volant », explique le Dr Linda Degutis, du centre américain de la prévention des accidents et des contrôles routiers. Et de lancer: « Cela vaut-il vraiment le coup de répondre à un appel ou lire un sms, quand on sait que l’on peut perdre la vie ? ». S’il a été prouvé que l’utilisation d’un téléphone portable multiplie par trois le risque d’accident, il est aussi bon de rappeler qu’en France, le risque, c’est 135 euros d’amende et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

>> Comment fonctionne un régulateur de vitesse ?<<

Preuve que le phénomène commence à faire le tour de la planète, des constructeurs automobiles, Toyota en tête, ont décidé de s’emparer du phénomène. L'industriel japonais a ainsi réalisé cette campagne avec pour slogan « don’t shoot and drive » que l’on peut traduire par « conduis, au lieu prendre des photos ». On y voit une photo d’accident de la route, déclinée avec plusieurs filtres d’Instagram. Donc un conseil, si vous tenez vraiment à vous afficher au volant de votre voiture en conduisant: montrez votre meilleur profil en restant les yeux rivés sur la route, et surtout, demandez à votre passager de prendre ce « selfie » pour vous. Vos followers n'y verront que du feu...

don't shoot and drive. Twitter via @adeprun

VOIR AUSSI

Les tenues à éviter au volant
Voitures connectées : la révolution est en route
Sécurité routière : se préparer pour les grands départs de vacances

Dans l'actu