Allaitement maternel : le niveau social déterminant dans le choix des jeunes mères

Allaitement maternel : le niveau social déterminant dans le choix des jeunes mères
Allaitement maternel : le niveau social déterminant dans le choix des jeunes mères
Les résultats préliminaires d'une étude baptisée Epifane indiquent que les mères françaises sont de plus en plus nombreuses à allaiter leur bébé à la maternité. Mais le taux baisse rapidement dès le premier mois, alors que les bienfaits du lait maternel sur la santé des nourrissons ne sont plus à prouver. La France est en retard sur ses voisins européens.
A lire aussi
Violences sexuelles au Mouvement des jeunes socialistes : huit femmes témoignent
femmes
Violences sexuelles au Mouvement des jeunes socialistes :...


69% des mamans françaises allaitent leur nourrisson pendant leur séjour à la maternité selon l’étude Epifane, dont les résultats préliminaires viennent d’être rendus publics par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). C’est un réel progrès par rapport aux chiffres de 1972 (37%) et de 1998 (53%). En revanche, cette étude démontre également que le nombre de bébés nourris au sein se réduit très rapidement dès la première semaine jusqu’à un mois, où le taux n’est plus que de 54%.

Le taux d’allaitement maternel croît avec l’âge de la mère, avec une mère née à l’étranger, mariée ou encore qui a un niveau d’études supérieur au baccalauréat. D’autres paramètres entrent en compte dans l’allaitement maternel : ne pas avoir fumé pendant sa grossesse, avoir suivi des cours de préparation à la naissance, avoir été en contact avec la peau de son enfant directement après sa naissance et être avec un conjoint favorable à l’allaitement au sein sont autant de facteurs qui augmentent le taux.

En revanche, les Françaises sont encore loin des autres pays européens, et notamment ceux d’Europe du Nord. En Norvège, 98% des femmes allaitent leur enfant au sein à leur naissance, et 96% après un mois. Un moyen de protection efficace contre les allergies et les infections gastro-intestinales et respiratoires chez le nourrisson.

Laure Gamaury

VOIR AUSSI

L’OMS recommande aux mères d’allaiter jusqu’à 7 mois
Allaitement : la fin des horaires fixes ?
Massages pour bébé : l'éveil par le toucher gratuit dans les centres de PMI